Ecologie

Le tri sélectif chez Marjolaine

Tri sélectif

Depuis plus de trois ans maintenant, nous avons dû revoir complètement notre manière de jeter.

Dans notre commune, nous sommes passés à un système de ramassage des poubelles très contraignant puisque nous payons un forfait annuel pour les ordures ménagères qui ne comprend que 13 ramassages par an (soit un toutes les 4 semaines), oui, vous avez bien lu… Si on le souhaite, on peut sortir nos ordures ménagères tous les 15 jours mais il faut alors payer pour chaque levée supplémentaire (les bacs sont pucés) et le coût est conséquent.

L’idée est assez intéressante puisqu’elle oblige à moins jeter et à faire la part-belle au recyclage. Pour une famille de 5, nous avons une poubelle de 340 litres ce qui est devenu au fil du temps suffisant pour un mois d’ordures ménagères non-recyclables mais personnellement, je préfèrerais avoir une poubelle plus petite que je peux sortir plus souvent surtout en été (bonjour les asticots et les odeurs !).

Nous avons donc mis en place une organisation précise pour moins jeter et mieux jeter afin que le recyclage soit optimum et que notre poubelle soit la plus légère possible.

Dans notre maison, nous avons multiplié les réceptacles, ce que nous pouvons faire facilement car nous avons de l’espace, la même chose dans notre ancien appartement aurait été plus acrobatique. Comme nous avons refait complètement notre cuisine, nous avons réfléchi en amont à comment gérer tout cela :

Dans la cuisine, nous avons installé sous l’évier 3 bacs différents :

wbzh_poubelles03

(pardonnez le glamour des photos, hein ?)

1 grand pour les ordures ménagères non recyclables qui vont dans la poubelle verte : tous les petits emballages plastiques, pots de yaourts et des centaines d’autres choses non recyclables. Concernant les restes de nourriture, on ne jette plus jamais rien (et d’ailleurs, il y a peu de restes car nous connaissons bien les quantités que l’on mange) car on donne tout à notre poule au fond du jardin. Sauf le poulet, question d’éthique.

1 moyen pour les déchets recyclables qui vont dans la poubelle jaune (que l’on peut sortir gratuitement tous les 15 jours) : bouteilles plastiques, conserves , couvercles en aluminium, petits cartons…

1 petit pour le papier que l’on apporte à un conteneur municipal : magazines, journaux, papiers d’écriture, enveloppes… Avant de les envoyer dans ce bac, je recycle au maximum le papier en lui offrant une deuxième vie direction le papier pour les dessins des enfants pour le papier blanc, l’allumage de cheminée ou l’épluchage des légumes pour les journaux.

Sur la terrasse, juste à côté de la porte-fenêtre de la cuisine, nous avons le petit bac à compost en extérieur qui, une fois plein, va dans le grand bac à compost qui est au fond du jardin. On y met tout ce que la poule ne mange pas comme les épluchures de patates, les coquilles d’œuf, les peaux de melon…

wbzh_poubelles01

wbzh_poubelles02

Dans la buanderie, j’ai installé :

wbzh_poubelles04

1 petite poubelle pour accueillir le verre que l’on apporte à un conteneur municipal.

1 bac pour les piles, les ampoules, les cartouches d’imprimantes que nous déposons ensuite soit à la déchetterie, soit dans les conteneurs de la galerie du supermarché.

Tri sélectif

 

 

1 bac pour les bouchons et autres objets en plastiques que nous déposons régulièrement dans le bac collecteur de l’école des enfants. Mon fils a eu une réunion d’information et il m’a expliqué qu’on pouvait aussi déposer les bouchons de Nutella et les paniers des bocaux de cornichons. C’est un tri utile et solidaire.

1 sac où je conserve les habits que je veux donner ou jeter et que je dépose ensuite à une borne.

Enfin, en ce qui concerne les gros cartons (en tant que blogueuse, je reçois pas mal de colis), nous les stockons souvent dans la chambre d’amis et mon merveilleux mari file à la déchetterie quand il y en a trop ! Je les recycle pour mes envois et je réutilise le papier bulle et autre morceaux de polystyrène également au maximum.

Oui, ça fait pas mal, hein… Une sacrée organisation sur le papier mais au final au quotidien, ça roule et les enfants ont parfaitement pris le pli aussi.

Dans mon billet de jeudi, je partagerai avec vous différentes gestes écologiques, notamment pour limiter nos déchets.

Sur le sujet, je vous conseille le très bon livre Zéro déchet de Béa Johnson qui offre toute une palette d’idées pour jeter le moins de choses possible (j’avais écrit un billet sur le sujet ici).

Et chez vous, ça se passe comment ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

44 commentaires

  1. Répondre 5autourdumonde.fr 19 janvier 2016 à 7 h 28 min

    On fait la même chose, sauf que les ordures sont ramassées deux fois par semaine, mais on ne sort plus la poubelle qu’une fois par semaine, et elle est loin d’être pleine.

    On attend de déménager pour avoir un compost.

    Bonne semaine,

    • Répondre Marjolaine 19 janvier 2016 à 11 h 15 min

      Bravo !

  2. Répondre carolinelamalouine 19 janvier 2016 à 7 h 33 min

    Nous vivons en appartement et faisons « simple »: une poubelle papier + plastique dur (le sac jaune donnés par la mairie pour papier et plastique), une poubelle pour tout le reste + un sac pour le verre que nous déposons au container adapté. Et comme vous, on met de coté les piles/ampoules au fur et à mesure.
    Pour le textile, soit je le vend au vide-grenier de printemps, soit je le dépose dans les bornes de récupération en ville.
    Au début on doit réfléchir pour ne pas se tromper de poubelles et puis très vite, tout ça devient un réflexe 😉

    • Répondre Marjolaine 19 janvier 2016 à 11 h 14 min

      Oui, on prend vite le pli !

  3. Répondre Amalia 19 janvier 2016 à 7 h 56 min

    Je te remercie Marjo pour cet article car je passe d’un appart ou je jette quand je veux mes poubelles (fin je trie pas mal déja) a une maison ou les poubelles sont pucées aussi, il va falloir s’y faire!!! Merci pour tes idées!

  4. Répondre mame annie 19 janvier 2016 à 8 h 13 min

    Nous avons un peu le meme principe sauf que chez nous les ppubelles ne sont pas encore taxées !
    Mais je plains les gens qui habitent en appartement ca ne doit pas etre toujours facile de recycler !

    • Répondre Marjolaine 19 janvier 2016 à 11 h 14 min

      En apprt, cela prend tellement de place…

  5. Répondre Julie 19 janvier 2016 à 8 h 20 min

    Haaa, c’est bien tout ça. Pour le moment, je squatte chez les parents de mon petit ami, et bien qu’en Belgique, il y a quand même un certain tri obligatoire, j’aimerais faire plus – mais sans être chez moi, c’est bof. J’ai hâte de pouvoir m’organiser comme je le souhaite et faire un max’ attention à tout ça à ma façon. D’autant plus que s’ouvrira bientôt dans ma ville un magasin sans emballage, donc je n’aurai aucune excuse 🙂 🙂

    • Répondre Marjolaine 19 janvier 2016 à 11 h 13 min

      Le magasin sans emballage, c’est quand même par-là qu’il faut commencer !

  6. Répondre Pat 19 janvier 2016 à 9 h 39 min

    Ah ça me parle tout ça !!! J’ai ce sujet dans un coin de ma tête pour un prochain billet 🙂
    Ici on tri beaucoup aussi. Les ordures ménagères c’est 1 fois par semaine (nous sommes en ville). Par contre on recycle plastique et papier dans la même poubelle. Le verre dans une autre (plastique et verre : ramassage 1 fois par semaine aussi).
    On a un sac pour les trèèèès nombreux bouchons que l’on dépose comme toi à l’école. Et on garde aussi toutes les gourdes de compote (ou yaourt à boire). L’école de mon fils est partenaire d’une association qui les recycle (même principe que les bouchons en plastique).
    Et on a un bac à composte dans le jardin (pas de poule donc tout y passe : légumes, coquilles, etc..)
    Hâte de lire les prochains billets sur le sujet 🙂

    • Répondre Marjolaine 19 janvier 2016 à 11 h 13 min

      J’ai vu un reportage sur le recyclage des PomPote et en fait, on ne parvient pas encore à les recycler en France, il faut les envoyer à l’étranger -__-

  7. Répondre Fanchette 19 janvier 2016 à 9 h 46 min

    Dis donc ils sont super drastique sur ta communauté de communes !! Lorient devrait en prendre de la graine !

    Moi j’ai un gros coup de gueule à pousser sur les ampoules. On ne trouve désormais plus d’ampoules à filament. Personnellement je ne supporte pas la lumière des led qui a un effet stroboscobique quand on bouge qui me file la migraine. Du coup je me tourne vers les ampoules halogènes qui ont l’intérêt de s’allumer immédiatement (chez moi on éteint quand on quitte la pièce même si on revient 1/4 d’h après). Ben ces ampoules halogènes c’est une catastrophe : en général y’en a déjà 1 sur les 3 de pétée dans la boîte. Et dès qu’on bouge l’ampoule elle se pète : pas facile quand on a 1 chantier où on utilise des baladeuses. Le budget ampoule de notre rénovation commence à friser des sommets. C’est un non-sens écologique. Ça m’exaspère.

    Le feu c’est un bon moyen pour réduire les déchets car beaucoup de papiers/carton/cartonnettes brûlent (PS : les pots paraffinés de Malo sont parfaits comme allume-feu). Mais à en croire Ségolène c’est pas bon non plus pour l’environnement à cause des particules émises par la combustion. D’où l’interdiction de brûler les tailles et déchets végétaux dans les jardins. Du coup il faut investir dans un broyeur… qui ne sert que 2 fois dans l’année – c’est ridicule.

    Et je suis d’accord avec toi : il faut tellement de place pour trier : quasiment 1 local déchetterie dans chaque maison. Les déchetteries sont loin (comment font ceux qui n’ont pas de véhicule ?).

    Pardon pour ce long commentaire mais il y a tellement à dire !

    • Répondre Marjolaine 19 janvier 2016 à 11 h 11 min

      Drastiques mais ils ne recyclent pas les pots de yaourts par exemple alors que d’autres communes oui, les efforts devraient se faire aussi de leur côté.

  8. Répondre Carnets d'une Bretonne 19 janvier 2016 à 9 h 58 min

    La même organisation ici, moins de place dans la cuisine pour le tout mais vive le garage ! Et le livre est vraiment bien conçu, j’ai pu aller la voir à Auray en Novembre, une femme pétillante !! 😉

    • Répondre Marjolaine 19 janvier 2016 à 11 h 10 min

      Oui, elle est inspirante !

  9. Répondre Les Mamies Stars 19 janvier 2016 à 9 h 59 min

    Mes enfants, vivant dans un commune rurale du sud-ouest ont à peu près la même organisation que vous, mais pas de poule ! Il y a aussi la petite poubelle à compost, les différents bacs de récup, etc. Mes petits-enfants sont très investis aussi !
    Heureusement, chez eux les poubelles passent toutes les semaines.

  10. Répondre kitsune 19 janvier 2016 à 10 h 10 min

    bonjour,

    Ici aussi on a le même système de levée depuis juillet on est en test ils appellent ça la redevance incitative 🙂 On est 4 à la maison on a un bac de 180 litres, pucé aussi, et une levée par mois.. Sauf qu’on y arrive pas 🙁 On a toujours trié (on étaient en ville avant on triait déjà), le problème c’est que je suis assistante maternelle… J’ai les déchets du midi et les couches des bébés… on sort la poubelle une fois toutes les 3 semaines… on a le compost depuis des année, des poules, lapin, cochon d’inde donc pas de perte. Et pour les bouchons en plastique nous on les garde car j’ai acheter à mes enfants des Clip it (boite française http://www.clip-it.fr) et ils jouent avec et c’est purement génial 🙂
    Donc sur le principe c’est bien mais pour certaines profession comme la mienne augmenter un peu le bac à poubelle ça serait pas mal… Pour l’instant je n’ai rien répercuter sur les parents je verrait avec la facture.
    Et nous le carton on le plie pour le mettre dans les recyclables et le papier est aussi dans le recyclable ici qui passent tous les 15 jours. Et ce qui va à la déchèterie ben quand ça prend mon mari on l’amène sinon on le stocke en attendant dans l’abri de jardin.
    Ah oui sinon le livre de Béa Jonshon c’est gentil mais impossible a faire en France… J’avais vu un reportage sur elle à la tv. Très peu voir pas de magasins font du détail, on les supermarchés suremballe tout et n’importe quoi, je suis pas sur que mon boucher accepte de mettre ma viande dans des pots 🙁 On ne vend pas de jus d’orange à la fontaine… C’est juste impossible ici 🙁

    Bonne journée 🙂
    kit

    • Répondre Marjolaine 19 janvier 2016 à 11 h 09 min

      Tu sais que c’est ma nounou qui ma proposé de passer aux couches lavables ? Tu peux en lire plus ici : http://www.marjoliemaman.com/2013/11/05/les-couches-lavables-et-la-nounou/
      Et pour le livre de Béa Johnson, c’est surtout un boulot à temps complet, il faut avoir sa vie qui tourne autour du Zéro Déchet pour parvenir à son point mais il y a plein de choses dont on peut s’inspire r!

    • Répondre Marjolaine 19 janvier 2016 à 11 h 10 min

      Le ramassage mensuel, c’est un peu hard…

  11. Répondre MaggieBzh 19 janvier 2016 à 10 h 27 min

    Alors, rien à ajouter sur ta méthode de tri puisque nous avons à peu près la même.
    Sinon, qui dit famille nombreuse, dit aussi grande consommation de yaourts… Et les pots de yaourt, ça mange une place incroyable dans les poubelles.
    Depuis environ 3 mois, nous n’achetons plus de yaourts et ne les faisons que maison. Plus de pots de yaourt à la poubelle.
    De plus, nous allons directement chercher le lait à la ferme, donc plus de briques de lait pour faire les yaourts à jeter.
    Véridique : je n’utilise plus qu’un seul sac poubelle de 30l pour les déchets ménagers d’une semaine (et la composition de la maison varie entre 3 et 6 personnes).
    Autre « astuce »: acheter toute ma viande chez le boucher. Plus de barquettes en polystyrène qui mange une place folle dans la poubelle.
    Et prochaine étape : essayer de n’acheter que du vrac pour les produits secs.
    Réduire ses déchets, c’est vraiment possible avec un minimum d’organisation et beaucoup de volonté! 🙂

    • Répondre Marjolaine 19 janvier 2016 à 11 h 06 min

      Merci, je note tout ça ! Les yaourts, c’est fou quand même. Ici, on fait aussi des yaourts à la yaourtière mais je ne suis pas régulière…

  12. Répondre Daphné 19 janvier 2016 à 11 h 10 min

    C’est vrai que les ampoules à économie d’énergie ne sont pas forcément une bonne solution – leur recyclage étant aussi plus complexe. Je trouve vraiment dommage qu’on ne puisse plus trouver d’ampoules à filaments – mais robustes pour qu’elles durent longtemps.

    On a les même réflexes de tri à la maison mais je suis toujours atterrée de voir que chez nous, dans le sud de la France, papier, carton, plastiques et aluminium partent dans la même poubelle. Au fil des échanges de maison j’ai pu voir que d’autres pays sont bien plus avancés que nous dans ce domaine.

    D’ailleurs, ne pourrait-on pas commencer par harmoniser les codes couleurs des poubelles dans tout le pays ? Chez moi, c’est bleu pour le recyclage et vert pour le reste alors qu’ailleurs c’est l’inverse.

  13. Répondre Laëtitia 19 janvier 2016 à 11 h 20 min

    Waow, super organisation ! Il y a certains réflexes que j’ai déjà adopté, mais ça donne plein d’autres idées. Depuis quelques temps je pense beaucoup à installer un bac à compost d’extérieur, mais j’ai l’impression qu’il vaut mieux avoir un grand jardin (à cause de l’odeur ?) et ça me freine un peu. J’ai une grande (grande grande) terrasse, et j’aurais largement de quoi utiliser le compost, mais du coup j’ai peur que ce soit trop gênant…

    • Répondre Celine 19 janvier 2016 à 13 h 36 min

      On vous dit tout sur le compost vendredi, promis 😉

  14. Répondre Celine 19 janvier 2016 à 13 h 35 min

    Même système que chez toi, la seule différence (et elle est de taille !) : nos poubelles sont deux fois plus petites… et il y a un ramassage toutes les semaines possibles (on a droit à 13 ramassages par an, au delà on paye un surplus). Notre poubelle tient 3 semaines sans souci, on fait au max pour que ne faire qu’un ramassage toutes les 4 semaines. C’est quand même plus hygiénique d’avoir cette possibilité, je suis à chaque fois effarée quand je vois la taille de vos poubelles, et les risques que cela comporte dès qu’il fait chaud.
    Il faudrait que je m’inspire de tes bacs à piles / ampoules etc.

  15. Répondre Fanchette 19 janvier 2016 à 14 h 21 min

    J’ai hâte d’en savoir plus sur le compost.
    C’est pas de la tarte à gérer ce truc là : trop sec, pas assez sec, trop de feuille, trop de déchet… quant à ce qui faut y mettre ou pas c’est comme le tri agrumes, melon, ananas, coquilles… : un boulot à plein temps !
    J’ai commencé cet automne : pas sur que ce soit « dégradé » pour le printemps. Pourtant je donne un petit coup de fourche régulièrement !

    Là aussi faut quand même un grand jardin car en été dès que je l’ouvre j’ai une colonie de moucherons qui sortent… Il est mitoyen au jardin de la voisine, j’espère qu’il ne va pas la déranger (c’est aussi du côté de son potager). C’est sur que les poules c’est ce qu’il y a de mieux pour la poubelle verte.
    Quoi que il paraît qu’un cochon c’est bien aussi ! ah ah ah.

    Quelqu’un a-t-il testé le lombri-compost : paraît que ça permet de composter sur un simple balcon ?

    Bravo pour cet article en tout cas.

  16. Répondre Florence 19 janvier 2016 à 15 h 47 min

    Quelle organisation 🙂

    Ici, on a le tri tous les 15 jours (et ils font maintenant de la pub pour dire qu’on peut tout y mettre comme plastique & cie) et la poubelle normale toutes les semaines. Le verre n’est plus récupéré mais des conteneurs ont été mis à disposition un peu partout dans le village.

    Ce qui me chiffonne avec votre système, c’est que la composition familiale n’entre pas en jeux (ou alors j’ai raté un paragraphe :p) . Du coup, une mamie va avoir le même contenant qu’une famille de 5 personnes … C’est foncièrement injuste non ?

    Nous la poubelle jaune de tri est totalement remplie en 15 jours et déborde souvent … Je fais pourtant attention aux achats (il faudrait aussi que les industriels soient mis à contribution : pourquoi ne pas imposer la fin de boîte de conserve au profit du verre notamment ?)

    Je trouve que c’est toujours facile de faire payer les gens qui sont pourtant en fin de chaîne alors qu’au final, les industriels n’y mettent pas du leur !

  17. Répondre jane 19 janvier 2016 à 15 h 54 min

    Bonjour,
    Juste pour te signaler que chez mes parents, les poules mangent les coquilles d’œuf, apparemment elles adorent ça et c’est bon pour la fabrication des futures coquilles ! Il suffit juste de les écraser grossièrement.

  18. Répondre Tiphanie 19 janvier 2016 à 16 h 42 min

    Billet intéressant, du coup je m’interroge, est-ce que tu as vu le film Demain?

  19. Répondre marionromain 19 janvier 2016 à 17 h 28 min

    Très intéressant, cet article !
    Je viens justement d’aller voir le film Demain, et j’en suis sortie avec l’envie de faire davantage. Je m’efforce également de trier le mieux possible au quotidien, je suis récemment passée aux lingettes démaquillantes lavables, au shampooing solide dans la salle de bain, mais les gens rencontrés dans le film, par leurs initiatives, à leur échelle, en toute humilité et sans grand discours, invitent réellement à faire plus.

  20. Répondre Pauline 19 janvier 2016 à 18 h 07 min

    Dans une partie de l’Ille et Vilaine, nous avons un système similaire pour le ramassage des poubelles. Nous avons 3 poubelles : biodechets, recycable et déchets ménagers. Nous payons pour 12 levées par an de la poubelle déchets ménagers dans le forfait pour les levées supplémentaires il y a un surcoût (environ 5€ la levée supplémentaire). Toutes les semaines, on peut mettre les biodechets (restes alimentaires, mouchoirs…) c’est l’organisme qui gère ensuite pour en faire du compost et le redistribuer en decheterie gratuitement. Grâce à cela, nous arrivons à mettre notre poubelle une fois par mois!!
    (Pas mal l’idée de la semaine Développement durable! )

  21. Répondre Rom 19 janvier 2016 à 18 h 21 min

    Tu peux filer les coquilles d’oeufs aux poules, ça les aides à solidifier leurs coquilles, et le melon certains chats adorent et j’suis pas sur que la poule crache dessus non plus.

  22. Répondre Sofinet 19 janvier 2016 à 18 h 38 min

    Compost, bac jaune, vert, gris, verres, journaux, piles, ampoules, cartouches d’imprimante, … Je me reconnais dans cet article et au quotidien ce n’est finalement absolument pas une contrainte. J’aime bien ça d’ailleurs et fais la guerre à qui oublie ou se trompe ! Les bacs sont là, il suffit d’y glisser les choses à jeter. Les enfants en ont également pris l’habitude. J’ai simplement du mal à me séparer des habits et pour l’instant je stocke !
    Juste un bac supplémentaire par rapport à toi (mais tu as dû l’oublier, tu l’as aussi forcément !), un bac à médicaments pour tout ce qui est périmé, non fini, les fin de flacons que je ne peux me résoudre à mettre au verre s’il reste qq gouttes de sirop, …)
    Et puis pour réduire, je fais aussi mes yaourts et ai toujours utilisé des lingettes polaires lavables pour nettoyer fesses ou visages de mes filles. Aucune lingette pour le ménage, que des microfibres lavables. C’est aussi un super moyen de moins remplir sa poubelle !
    A suivre avec l’article compost que je lirai avec intérêt. On le fait au quotidien. La petite « bassine tampon » sur la fenêtre et le gros bac au fond du jardin. Pas d’odeur, du compost super toute l’année. Et là encore, je trouve que c’est un vrai plaisir de ramasser ses épluchures pour le compost (j’ai pas de poules).
    Merci !

  23. Répondre brizenn 19 janvier 2016 à 22 h 01 min

    Pour les bouchons plastique l’association du pays de lorient qui les récupère prend aussi les bouchons en liège (vin, bière…) et les boites des granules homéopathiques. Côté gourde de compotes il y a des gourdes réutilisables en biocoop pas testé mais intéressée par des retours.

  24. Répondre Niphargus 19 janvier 2016 à 23 h 33 min

    Pour les gourdes de compote, il y avait une opération nationale via l’APF, mais je ne sais pas si elle est encore en cours. Peut-être qu’en appelant la délégation du département?
    Nous, on a choisi les gourdes réutilisables de chez Squeez, mais c’est vrai que les gourdes jetables, ça dépanne bien!
    Pour le compost, comme on est en appartement, on a choisi un lombricompost léger et discret, mais ça pose quelques désagréments qu’on a pas encore réussi à résoudre (mouches tout au long de l’année dans l’appartement…).
    Et pour les bouchons de liège, ils sont récupérés par la chaîne de magasins Nicolas (bon, il faut aller en ville, mais on n’a pas non plus des quantités de bouchons, donc ça va).
    Mon prochain défi? Tenter de faire la vaisselle avec des « éponges » en tissus tressés et des coquilles d’oeuf en guise de liquide vaisselle (cf le blog made in utopie)

  25. Répondre lacuisinedecarole 20 janvier 2016 à 12 h 12 min

    J’ai lu cet article et celui sur le compost avec grand intérêt et je suis contente de voir tous les commentaires, c’est super de voir qu’on se sent tous très concernés désormais !
    Notre communauté d’agglomération recycle aussi (depuis environ 4 ans je crois) les pots de yaourts en plastiques désormais ainsi que des petits emballages plastiques, ça a bien diminué nos poubelles par rapport à l’ancien tri que nous pouvions faire.
    Pareil que toi on recycle tout ce qui peut l’être, on composte, on donne ou on vend ce qui ne nous sert plus et peut être réutilisé.
    Ici pour limiter les déchets on boit l’eau du robinet (avant par l’intermédiaire d’une carafe brit@ – dont les cartouches se recyclaient – maintenant sans depuis qu’on a installé un système anti calcaire), on évite d’acheter tous les produits qui présentent un suremballage.
    J’avais commencé à faire mes produits ménagers moi-même mais j’ai un peu laissé tomber (lessive, …).
    Par contre le vinaigre blanc qui évite d’acheter des tonnes d’autres produits est mon allié !
    J’utilise des disques en tissus réutilisables pour me démaquiller que j’ai acheté à la biocoop mais on peut aussi en trouver sur internet.

  26. Répondre Daily about Clo 20 janvier 2016 à 15 h 26 min

    Très interessant, je note tes bonnes idées.

  27. Répondre Isa 20 janvier 2016 à 19 h 13 min

    Un sujet qui me tient à cœur. Merci pour cet article.
    Je remarque simplement que pour un appartement, les choses se compliquent par manque de place, et le compost ne semble envisageable avec un grand jardin (pas de visite de rongeurs inopportuns ?) .

  28. Répondre AnA from gbc 20 janvier 2016 à 22 h 12 min

    Mais tu es une vraie Green Mama ! (j’avais prévenu : subtile, la relance…. 😉 )

    • Répondre Marjolaine 21 janvier 2016 à 14 h 42 min

      Ah, ah, c’est noté !

  29. Répondre Tiftopaze 22 janvier 2016 à 15 h 23 min

    bonjour,
    chez nous aussi le passage du camion poubelle est de 12 fois par an donc une fois par mois… sachant que notre fils n’est pas encore propre et malgre quelques couches lavables, c’est complique, nous avons donc nous aussi instaurer un sacre tri a la maison . (on est 3 à la maison)
    *la poubelle normale, qu’on vide une fois par semaine
    *le tri selectif de la communaute de commune (les emballages plastiques et autres)
    *le seau à compost (évidemment, que mon homme vide dans son composteur et quil brasse régulièrement pour faire un magnifique engrais)
    *le linge pour les bornes relais
    *la boite à oiseaux, les miettes, croutons de pains, croutes de fromages etc pour les oiseaux
    *le verre (pour les bornes)
    *les cartons-cartonettes-emballages de pain-paperasses fin de brouillons et petits bois servent pour la cheminée l’hiver ou pour le barbecue l’été

    on a aussi supprimer l’essuie tout et les cotons et on est passer aux lingettes lavables dans la salle de bain de maman et bébé, et on boit aussi l’eau du robinet et on achete local et en vrac le plus possible, chez nous (et comme chez beaucoup) c’est tout le temps la semaine du développement durable. 😉

  30. Répondre MaGazette 29 janvier 2016 à 14 h 39 min

    Merci infiniment pour cet article qui a trouvé chez moi un écho sans pareille mesure ! J’étais déjà sur la lancée, me voici un peu plus propulsée ! Merci pour la recommandation du livre Zéro Déchet que je suis actuellement en train de lire et de l’idée du seau à compost ! J’en ai même fait un article sur mon blog aujourd’hui : http://magazette.net/mieux-vivre/
    MERCI, vraiment !

  31. Répondre Tawashi : L’éponge Homemade | Wonderful Breizh 31 mars 2016 à 7 h 00 min

    […] l’achat d’une nouvelle éponge et on allège sa poubelle (et vous savez que moi, l’allègement de la poubelle, ça me tient à coeur […]

  32. Répondre Séverine 29 octobre 2016 à 8 h 30 min

    Bonjour ! La voisine de ma grand mère (pleine campagne en Ardèche) donne même les peaux de melon et les coquilles d’oeufs à ses poules, paraît il ça leur fait du calcium pour en fabriquer d’autres !

Laisser un commentaire