Déco et Rénovation

10 trucs pour ne pas déprimer pendant les travaux

Travaux en cours

Là, vous avez juste envie de vous accroupir dans un coin et de vous mettre à pleurer. Vous êtes au milieu de votre chantier, votre maison/appartement semble avoir les tripes à l’air et vous vous sentez gagné par l’angoisse.

Je le sais, je suis passée par-là, et je suis même assez fière d’avoir réussi à garder ma santé mentale après un an de travaux à habiter sur les lieux.

Laissez-moi vous donner quelques conseils pour traverser cette période un peu délicate si vous la traversez…

1 – Réalisez votre chance ! Oui, ça ressemble à une bonne grosse galère d’être au beau milieu de ce chantier mais c’est d’abord une vraie chance. Ces travaux, vous les avez voulus pour améliorer votre quotidien, ils sont en train de se réaliser alors oui, vous êtes chanceux.

Travaux en cours

2 – Dites-le vous bien : c’est un pire pour un mieux. Vous avez l’impression que la situation n’a jamais été pire et vous avez sûrement raison mais il faut en passer par là.

3 – Visualisez le résultat final. D’accord, là, maintenant, la tuyauterie apparente et les fils électriques partout donnent à l’ensemble un look de local technique mais imaginez un peu le même lieu avec la peinture et le carrelage que vous avez choisis ? Et puis juste là, votre fauteuil préféré ? Alors, ça va déjà mieux, non ?

Travaux en cours

4 – Passez du temps sur Pinterest ou dans les magazines déco pour collecter des idées et des inspirations pour votre futur chez vous. Certes, ce n’est pas pour demain mais cela vous permet de regarder vers le futur et de sortir le nez de la poussière.

5 – Faites une croix sur l’idée d’avoir un lieu propre. Tenir un chantier propre, cela s’apparente au Tonneau des Danaïdes. Vous avez beau nettoyer aussi souvent que possible, la poussière s’infiltre partout. Faites “en gros”, les détails attendront la fin du chantier.

6 – Courage, fuyez ! Parfois, s’éloigner du chantier est nécessaire. Même si vous réalisez vous-même les travaux, il faut savoir dire stop et s’aérer un peu pour mieux reprendre ensuite.

7 – Faites régulièrement des photos du chantier. N’hésitez pas à faire des retours en arrière pour vous rendre compte de l’avancée des projets.

Travaux en cours

8 – Constatez les toutes petites avancées comme de grands progrès. Trouvez la lumière dans chaque chose qui se met en place. Certaines étapes sont plus longues que les autres alors célébrez la fin de chacune d’elles ! Ce qui est fait n’est plus à faire.

9 – Ne paniquez pas. La panique rend inutile, inactif et prend beaucoup d’énergie. Si vous avez un maître d’œuvre, il est là pour paniquer à votre place, utilisez-le ! Si jamais vous vous retrouvez face à un gros souci, calmez-vous avant de prendre toute décision et si besoin prenez conseil autour de vous.

10 – Profitez. Oui, cela peut paraître étrange comme conseil mais même si cela vous semble dur, vous repenserez à cette période avec un peu de la nostalgie. Un chantier, c’est émouvant, c’est un morceau de rêve qui se réalise. Je vous assure que 6 mois après la fin des travaux, je repense au chantier avec joie parce que chaque jour de chantier nous rapprochait de la maison de nos rêves et nous apportait son lot de surprises !

Et vous, avez-vous des conseils à partager sur le sujet ?

Pour lire mes conseils sur la rénovation d’une longère bretonne, c’est par ici 😉

 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

14 commentaires

  1. Répondre mame annie 4 décembre 2015 à 8 h 05 min

    Je comprends puisque nous avons déménagé 9 fois (j’ai fait un article sur mon blog à ce sujet) mais à ce point là ! je n’ai jamais eu un chantier aussi important et avec les enfants “dur-dur” !
    Ce qui est le plus pénible c’est la poussière qui s’infiltre partout
    bon week end dans ta belle maison!

    • Répondre Marjolaine 4 décembre 2015 à 9 h 34 min

      La poussière, je me suis résignée parce que sinon, j’y aurais laissé ma peau et mon énergie. Finalement, ça passe vite cette période.

  2. Répondre Sweet Queen Berry 4 décembre 2015 à 9 h 25 min

    Moi aussi je suis passée par là…et je dois être un peu maso car j’ai revendu la 1ère pour en acheter une autre avec autant de travaux…on y a va petit à petit. Mais c’est vrai que la poussière on en ramasse encore des mois après les travaux. Entre les murs abattus, les bandes de plâtre à poncer etc…ça en fait de la poussière. Quand on regarde les photos avant après on a un sentiment de fierté et de devoir accompli et ça c’est la vrai récompense!

    • Répondre Marjolaine 4 décembre 2015 à 9 h 31 min

      Particulièrement quand on fait par soi-même, c’est vrai !

  3. Répondre lilise 4 décembre 2015 à 9 h 46 min

    Cà me fait plaisir de lire cet article, étant moi même noyée dans les travaux (j’ai l’impression d’être moins seule)…
    Faire, défaire, déplacer pour la dixième fois le frigo, chercher sans cesse où sont les verres, les vêtements, la laisse du chien, etc..
    Se priver d’inviter les potes car inviter pour manger dans la cave, çà ne donne pas l’impression d’avoir avancé dans la vie ! çà peut être sympa comme concept “soirée flash back : période ado-boum dans la cave”, mais juste une fois….
    Il faut rajouter, à tout ce contexte, les complexités des montages financiers (pour nous le fameux Eco-PTZ !!!) qui minent le quotidien.
    Enfin, aujourdh’ui on voit le bout et çà devient plus agréable. Mais je garde de cette période beaucoup de stress et de fatigue …
    Allez bon courage pour la suite, et merci pour vos articles !

  4. Répondre Amalia 4 décembre 2015 à 12 h 26 min

    Haha ma mere aurait tant voulu te connaitre y a 30 ans 😉

  5. Répondre Fanchette 4 décembre 2015 à 13 h 01 min

    Ok tout ça c’est vrai.
    Mais quand même on bien a le droit d’engueuler le plombier qui fout tout le chantier en retard de 6 semaines ?
    Ah ben nan : vaut mieux pas : après t’as plus de plombier et ton chantier prend 6 mois dans la vue. CQFD.
    Zen :
    Vive les travaux, un grand projet blabla…
    Je vais de ce pas afficher des 10 conseils dans toutes les pièces de la maison, toutes les pièces du chantier je voulais dire 😉

  6. Répondre Daphné 4 décembre 2015 à 15 h 20 min

    Pour être passée par des rénovations et une construction, je confirme chacun de tes conseils, si bien vus. J’ajouterais qu’il est important de toujours garder le projet final en tête, de réfléchir avant chaque décision. Le grand avantage d’une rénovation complète ou d’une construction, c’est qu’on peut réellement penser en termes de zones de circulation et de volumes, maîtriser le choix des matériaux pour avoir une unité. Et si on fait les travaux soi-même, j’ajouterais qu’il ne faut pas hésiter à investir dans les bons outils qui feront gagner un temps précieux. Je sais de quoi je parle, j’ai craqué et acheté un échafaudage quand 70% de la peinture était faite et tourné 30 sacs de béton à la main. Si on hésite à se lancer, il existe de formidables tutos sur internet. Je n’aurais jamais cru savoir remplacer un mitigeur ou faire des jardinières en béton avant !

  7. Répondre Frenchie au Canada 4 décembre 2015 à 19 h 00 min

    Merci pour ces précieux conseils 🙂
    J’avoue que ça a été galère quand on a refait notre cuisine, surtout qu’on a fait nous-même une partie des travaux. Et la on compte s’atteler au salon.
    Sinon des conseils pour éviter le divorce haha ou au moins les prises de tête a cause des travaux? 😉

  8. Répondre Sev 4 décembre 2015 à 23 h 28 min

    Merci pour ces conseils !

    On est en plein dedans, depuis septembre et c’est parti jusqu’en mars, gloups…avec trois enfants, on a préféré fuir le chantier. On a donc loué un gîte, à la ferme, à 5 minutes de chez nous. Il est super chouette et confortable mais évidemment, plus petit et c’est pas chez nous…ce qui me pèse le plus est le fait de ne plus recevoir nos amis mais bon, je tiens en rêvant avec le magazine déco auquel une amie m’a abonnée !

  9. Répondre Mag à l'eau 5 décembre 2015 à 0 h 44 min

    Je n’ai pas connu d’aussi gros que chantier que le tien faute de moyens. Nous faisions tout nous mêmes donc nous n’avions pas modifié la structure, hélas.
    Alors, le conseil que je retiens c’est le 1. Oui, c’est une chance, un privilège même, de pouvoir vivre ça. Bon, sans enfants comme ce fut mon cas c’est certes plus simple. Mais à chaque fin de journée je me réjouissais du travail accompli, et de la chance et du bonheur de pouvoir me doucher pour me débarrasser de la poussière collée par la sueur. Ensuite, toute propre et pleine d’une bonne fatigue je savourais le plaisir d’être assise pour le dîner, aussi simple qu’il fut.

  10. Répondre SoLalouchka 8 décembre 2015 à 9 h 47 min

    C’est tellement ça !! On est dedans ^^ Maison achetée en avril, 3 mois de gros travaux sans y habiter (heureusement !), dossiers ecoPTZ et prêts bancaires déménagement en juin, finition du RDC cet été … et petits travaux réguliers depuis. On attaque le 2ème étage (celui de nos fiiiiiilles) au printemps, au retour de mer de l’amoureux marin … et je dois être un peu maso parce que j’ai hâte 🙂
    Votre maison semble magnifique en tous cas, bravo !

    So

    • Répondre Marjolaine 8 décembre 2015 à 10 h 13 min

      Je comprends bien ! Moi je râle un peu mais j’adore faire la déco des chambres, la peinture, le papier, c’est excitant !

  11. Répondre anne 13 décembre 2015 à 20 h 51 min

    Nous sommes en plein achat d’une maison avec beauuuuuuucoup de travaux, et meme si nous connaissons l’exercice (en ayant déjà fait construire puis acheté un appart à rénover), je garde bien précieusement cet article pour dans quelques mois !! Merci !

Laisser un commentaire