Jardin

Jardinage : se débarrasser des bambous

Jardinage : se débarrasser des bambous

Depuis une grosse année, j’ai un ennemi mortel. Un ennemi qui me provoque des bouffées de colère. Vous voyez l’état de François Cluzet face aux fouines dans « Les Petits Mouchoirs » ? Bah, c’est un peu ça.

Cet ennemi, c’est le bambou. Ou plutôt les bambous plantés par les propriétaire précédents dans mon jardin.

Je pense que nous les avons maudits sur plusieurs générations depuis que notre combat contre les bambous a été engagé.

Parce que oui, il s’agit d’un combat. Les bambous sont de redoutables envahisseurs qui n’ont peur de rien.

Certains les plantent dans des sacs plastiques (ce qui semble avoir été le cas chez nous) mais ça ne sert à rien. Les bambous s’infiltrent partout et envahissent tout. Dans notre jardin, ils étaient situés au fond. Très vite nous avons constaté que ces satanés bambous s’étendaient sur la pelouse. Et le bambou quand ça pousse VITE, ça fait des pointes très dangereuses invisible dans la pelouse, surtout pour une famille qui se balade pieds nus comme nous ! Et puis ça colonise.

Nous avons profité du terrassement du terrain pendant les travaux pour tout faire retourner et pour faire enlever la grande majorité des bambous. Le résultat a été assez bluffant.

Les week-ends suivant, nous avons passé un temps fou dans le jardin à trier la terre et les rhizomes (pour éviter qu’ils ne reprennent du poil de la bête en terre). Nous avons également sorti les gros rhizomes qui restaient en terre (punaise, que c’est crevant) et nous les avons mis de côté pour apporter tout ça à la déchetterie. J’ai également arrosé d’un mélange 50/50 de gros sel et de vinaigre blanc les rhizomes qui s’infiltrait sous le mur du voisin.

Jardinage : se débarrasser des bambous

Nous pensions (naïvement) que le souci serait réglé et que nous aurions juste à arracher quelques rhizomes récalcitrants ici et là.

Ouaip.

Deux mois après, nous avons remarqué que des rhizomes ressortaient tout le long de notre mur (où nous avions pourtant éradique les plants de base) et autour du cerisier. Alors armé de nos pelles et de nos pioches (comme François Cluzet avec sa masse), nous les avons attaqués à nouveaux.

Pendant 3 heures et pour un maigre résultat : les rhizomes restants étaient bien trop profonds (à 50-60 cm de profondeur), voilà pourquoi ils n’avaient pas été touchés par le passage de la méga-pelleteuse du terrassier. Nous avons également injecté du désherbant à l’intérieur de certains bambous pour voir ce que ça donnait.

Jardinage : se débarrasser des bambous

Jardinage : se débarrasser des bambous

Mais visiblement, ça ne les a que moyennement impressionné et ils ont continué à pousser à FOND.

Jardinage : se débarrasser des bambous

Le week-end passé, nous avons donc loué une pelleteuse avec des copains qui en avaient également besoin.

Jardinage : se débarrasser des bambous

Mon mari a attaqué les rhizomes bille en tête et creusé tant qu’il pouvait sur leur chemin parce que l’avantage avec les bambous, c’est qu’ils ne peuvent s’empêcher de pointer le bout de leur nez et qu’on peut facilement suivre leur cheminement. Quel soulagement quand nous trouvions des bouts de rhizomes arrondis qui remontaient, signe que nous étions arrivés à l’extrémité ! Nous avons encore à trié la terre et les rhizomes (mais on doit continuer encore et encore car il en reste) et ils sèchent sagement dans la brouette.

Jardinage : se débarrasser des bambous

Jardinage : se débarrasser des bambous

Jardinage : se débarrasser des bambous

Pour info, nous avons pris conseils auprès de nos amis qui connaissent bien l’entretien des espaces verts. Tous nous ont dit « ah bah, bonne chance ». En effet, il semble qu’aucun produit ne vienne à bout des bambous. Sur Instagram, @maddyg30 m’a dit qu’elle avait injecté de l’essence à la seringue et que ça avait marché. Au niveau pollution du sol, je ne sais pas trop ce que ça peut donner.

Maintenant, nous laissons tout à l’air et nous savons que la partie n’est pas gagnée et qu’il en reste certainement et nous allons rester vigilant et sortir la pelle et la pioche au moindre bambou qui pointe son nez ! Raaaaaah ! Le voisin va également s’en occuper de son côté dès que possible.

Il existe apparemment des sortes de bambous qui ne colonisent pas tout et qui restent gentiment dans leur coin. Si jamais vous avez envie de bambous dans votre jardin, renseignez-vous bien avant de planter quoi que ce soit. Conseil d’amie, hein.

Et si vous avez une expérience à partager avec les bambous, on vous écoute en commentaire !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

69 commentaires

  1. Répondre Amalia 2 juin 2015 à 7 h 42 min

    Embauche un panda 😉

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 9 h 49 min

      Les enfants m’ont fait la même proposition 😀

  2. Répondre Marie des marais 2 juin 2015 à 7 h 47 min

    Ha ha ha ! Bienvenus au club ! La seule solution pour les contenir et leur montrer qui est le patron, une protection antirizome à mettre en terre sur 60 cm de profondeur tout autour de la zone à délimiter. Vous en trouverez dans les magasins de bricolage rayon jardinage. Sinon, l’arrachage dès qu’ils pointent le bout de leur nez…. Le jardin ressemble vite à un champ de bataille ! Je compatis, courage à vous.

    • Répondre LN 2 juin 2015 à 12 h 00 min

      C’est effectivement la seule solution et notamment pour éviter que ceux du voisin ne s’infiltrent en quelques semaines chez vous! On l’a fait ça a fonctionné. Ensuite c’est effectivement un travail de sape et de patience en arrachant tous ceux qui repointent leur nez. Chez nous après quelques semaines ça a fonctionné. A tel point que nous en avons replanter à un autre coin du jardin (- mais avec la barriere anti-rhizome, nous ne sommes pas fous!!) et ils sont restés sagement dans leur domaine.

      • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 27 min

        Même avec une barrière anti-rhizomes, même plus en rêve les bambous 😀

  3. Répondre viviana 2 juin 2015 à 8 h 15 min

    heu, oui, j’ai une expérience… 3 ans de lutte, à la barre à mine parfois pour sortir les rhizomes… et ça repousse, ça repousse, ça repousse… Même les piqures de roundup dans les bambous ça n’éradique pas la plante… (et pourtant c’est pas un truc qu’on a fait de gaité de cœur !)

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 28 min

      On y a pensé au round up par dépit mais les témoignages qui en parlaient n’étaient pas non plus convaincants donc on a oublié.

  4. Répondre trukmus 2 juin 2015 à 8 h 20 min

    Ici on a des bambous dans un coin du jardin, et bizarrement, il n’y en a pas ailleurs mais quand je lis ça, j’en suis bien contente !
    Courage avec vos bambous, vous y arriverez !

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 29 min

      Tant qu’il reste dans leur coin, tout va bien !

  5. Répondre Julubies 2 juin 2015 à 8 h 22 min

    2ème post en 2 jours, je deviens une habituée!! Mais là je ne pouvais pas faire autrement… Nous avons acheté il y a tout pile un an une longère en Dordogne. 9000m2 de terrain utilisés comme une décharge et une flore constituée à 90% de bambous plantés un peu partout et jamais contenus. Des bosquets de 3-4m de diamètre et des bambous de 6 à 8m de haut (ah c’est sûr que question haie, c’est top). On avait nous aussi sous-estimé l’ampleur de la tâche malgré le fait que j’avais vu sur le net que s’en débarrasser relevait du combat, on avait plus ou moins ri. On a passé tous les we de juin et les 15 premiers jours de juillet à couper toutes les cannes (ça griffe, très dur bien sûr, c’est très « habité », et du coup c’est crade). Lors du terrassement les plus grosses souches ont été arrachées à la pelleteuse et heureusement d’ailleurs. Pour les endroits pas accessibles à la pelleteuse, on a testé le dévitaliseur de souches, le soir à la fraiche, avec un entonnoir et muni d’un tournevis. On pensait leur avoir mis la dose… hum hum. Le voisin a soit-disant testé l’essence, j’ai pas l’impression que ça ait fait effet non plus. Seule solution, on a passé le tracteur qui nous a tout retourné et trié au fur et à mesure et mon mari fignole les abords à la pioche. On a des tas gigantesques disséminés un peu partout et il est loin d’avoir fini le pauvre. On n’y croyait pas au début mais la seule solution est vraiment de tout retourner… Après le gros boulot qu’a fait mon homme, on a espoir de mettre le gazon à l’automne et une haie au printemps prochain. D’ici là vigilance maximale… Quand aux variétés soit-disant non traçantes ou autre, moi je dis juste que même un bambou porte-bonheur en soliflore ou en pot me colle des boutons!

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 30 min

      ha ha, exactement pareil, même plus en soliflore, porte-bonheur, mon oeil ^__^

  6. Répondre Daily about Clo 2 juin 2015 à 8 h 50 min

    Moralité ne jamais planter de bambous alors 🙂

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 30 min

      JAMAIS ! ^__^

  7. Répondre Tilimarlène 2 juin 2015 à 8 h 50 min

    En piètre jardinière , je viens apporter mon expérience ! Nous vivons en ville dans une maison de 1900 au jardin clos de murs (en pierre comme la maison) . Dans une zone très humide (le terme est faible , ce serait plutôt détrempée !) par la présence d’un puit perdu , nous avons décidé il y a plusieurs années de planter des bambous ! Nous nous étions bien renseignés auprès de plusieurs jardineries , et avions été justement conseillés sur une variété non envahissante ! Ils ont été plantés dans un périmètre bien délimité par une bordure de bois , entouré lui-même de graviers blancs (donc avec un film géotextile dessous) , et ils n’ont jamais débordé de l’espace qui leur était imparti ! Il y a quelques semaines , afin de terrasser la zone pour réaliser une extension , nous les avons retiré sans la moindre difficulté ! Nous avons constaté à ce moment qu’en effet les racines étaient très contenues , bien regroupées et peu profondes ! D’où l’intérêt d’être très attentif à la variété choisie lors de l’achat de ce genre de végétaux !!! (bon vous n’êtes pas responsables dans ce cas puis qu’ils étaient là avant vous !) Bon courage en tout cas ! 😉

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 31 min

      Voilà un très bon conseil, merci !

  8. Répondre Cécile de Brest 2 juin 2015 à 9 h 06 min

    Nous sommes depuis un an dans notre nouveau chez nous et depuis un an, on bataille contre les bambous plantés par l’ancienne proprio. C’est l’enfer, ça pousse et repousse de partout. On les a attaqués à la pioche,on a sorti des mottes énormes et le jardin ressemble à Verdun…On n’en est pas encore à bout mais on ne désespère pas !

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 32 min

      Verdun, c’est tellement ça…

  9. Répondre DeboBrico 2 juin 2015 à 9 h 07 min

    Ah les bambous c’est affreux! Dans notre ancienne maison on n’en retrouvait de partout alors que nous n’en avions jamais planté. C’était le voisin qui en en avait planté et ça passait sous le mur de séparation!!! Dans la nouvelle maison nous avons d’autres problèmes dans le jardin tout aussi récalcitrants (taupe/ souris/ rat/ serpent: un vrai zoo de nuisibles!)

    • Répondre Alice 2 juin 2015 à 11 h 29 min

      Serpent ??
      Au secours !! Je préfère encore les bambous

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 34 min

      brrrrrr ! Remarque, on doit avoir des serpents dans nos tas de pierres nous…

  10. Répondre Vanessa Mère Debordée 2 juin 2015 à 10 h 41 min

    Oui, les bambous sont difficiles à éradiquer, sauf si on les plante dans une barrière anti-rhizome. Car les sacs poubelles ne tiennent pas devant leur « vitalité »

    Il y a effectivement des bambous qui ne colonisent pas : les bambous non traçants. Ce sont des bambous qui restent en grappe, comme ils ont été plantés.

    Bon courage en tout cas. A l’occasion, je demanderais aux jardiniers qui s’occupent du Jardin des Plantes, à quelques minutes de chez moi, s’ils ont des idées pour s’en débarrasser. Ils y en a pas mal dans le parc donc ils doivent savoir quelques trucs.

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 35 min

      ça se pense avant, effectivement !

  11. Répondre Covima 2 juin 2015 à 11 h 23 min

    J’avais envie d’en planter chez nous pour nous protéger un peu des voisins et contre le vent, mais renseignements pris, et devant le risque d’invasion, j’ai décidé qu’ils seraient installés dans des grands bacs sur la terrasse. Bon courage !

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 35 min

      Bonne idée !

  12. Répondre Alice 2 juin 2015 à 11 h 31 min

    Bon courage !!
    Nous an avions aussi dans notre tout petit jardin et on a galéré pour les éradiquer. Heureusement pour nous, ils devaient avoir été planté depuis peu. Donc, ils étaient encore « assez » groupé. Mais Chéri a creusé très profond pour tout retirer.
    Depuis, j’ai envie d’en mettre pour cacher les conteneurs à ordures, mais j’ai acheté un grand bac pour le faire !

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 35 min

      Très bonne idée !

  13. Répondre Blandine 2 juin 2015 à 12 h 16 min

    ici ils sont mm passés à travers la bâche spéciale posée par un horticulteur…. A la bambouseraie d’Anduze ils nous avaient dit que la seule solution était des jardinières en béton avec côté incliné (si côté droit, ils passent à travers alors que inclines ils suivent le côté). Ici les nouveaux bambous sortent en avril mai surtout…

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 36 min

      De toute façon, plus JAMAIS de bambous chez nous 😉

  14. Répondre Co 2 juin 2015 à 12 h 47 min

    Bon ben me voilà totalement à contre-courant: tous les jours je regarde désespérément mes quelques bambous plantés devant mon mur en priant pour qu’ils poussent et se multiplient mais c’est un cas particulier: ils sont plantés dans un parterre et bloqués par une petite terrasse en ciment et j’ai envie d’une forêt tropicale pour me protéger du vis à vis de l’école pile en face de la maison.
    Mes parents, qui ont une vraie jungle dans le fond de leur jardin, m’en ont donné 8 grands qui ont du mal à s’acclimater, et nous en avons acheté un grand pot chez Truffaut.
    Mais je me doute que quand on n’en veut pas et qu’ils se plaisent ce doit être une vraie plaie!

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 37 min

      Je t’envoie des rhizomes BIEN résistants si tu veux ^__^

  15. Répondre Séverine - Le Meilleur est Avenir 2 juin 2015 à 13 h 25 min

    C’est bon à savoir, je n’en mettrais pas dans notre futur jardin car ton expérience fait peur. On essaiera de trouver autre chose, sinon de penser à l’adoption d’un panda roux (qui prend moins de place que le grand panda quand même).
    Pour la technique de l’essence, je pense que c’est loin d’être très bon pour l’environnement…

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 37 min

      Les pandas, les pandas !

  16. Répondre Sinnfael 2 juin 2015 à 13 h 29 min

    Je compatis ! Nous en avons dans le jardin, mais ils ne semblent pas se faufiler ailleurs (toutefois à chaque fois que je les regarde, je me pose la question). En même temps, vu la jungle que nous avons (fôret de sapins, chênes, châtaigniers, ancien verger, etc etc), ils font concurence à une espèce déplorablement envahissante : la ronce !

    Et de l’autre côté de la maison, j’ai la passiflore. Ben, si jamais quelqu’un veut en mettre, sachez que c’est pareil que le bambou : ca envahit tout !! Quelle plaie !!

    Alors pas de conseil, mais je compatis. Ô oui !

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 38 min

      Ah oui, la passiflore, on m’en a parlé. ici, on subit aussi les ronces et les frênes du voisin…

  17. Répondre Chokadelika 2 juin 2015 à 14 h 25 min

    Je pestais contre le trèfle et la mousse qui étouffent mon jardin. Ton expérience me fait relativiser les choses. Bon courage pour ta traque sans fin.

    • Répondre Marjolaine 2 juin 2015 à 14 h 39 min

      Bon courage à toi aussi 😉

  18. Répondre Cathy 2 juin 2015 à 14 h 42 min

    Holala, mes pauvres, (note pour moi-même ne jamais mettre de bambous dans mon jardin)
    Sinon tu as vu ça ? http://www.leparadisdujardin.fr/fr/content/30-supprimer-les-bambous-tracants

  19. Répondre Lamarmotte 2 juin 2015 à 18 h 12 min

    Tu m’étonnes!!! Mon mari a passé plusieurs WE à tenter de supprimer les nôtres (5 par-terres de bambous plantés par les précédents proprios… On a cru devenir fous!)
    Au bout de 2 ans, je crois qu’on y est arrivé à bout…
    Ce qui nous a effrayé c’est que les rhizômes ont commencé à fissurer le bitûme de notre rue et qu’on en a trouvé dans les canalisations d’évacuation d’eau…
    Alors bon courage! Et pour ceux qui se poseraient la question : réfléchissez bien avant d’en planter dan svotre jardin…

  20. Répondre Sophie 2 juin 2015 à 19 h 19 min

    Chez nous aussi c’est notre ennemi mortel (avec la passiflore …). Pour l’instant on se contente de tout couper à raz plusieurs fois par an … On a tenté d’enlever les rizome à la pioche une fois, mais on a cru mourrir au bout de 2 mètres carré … On m’a aussi dit que rien n’en venait à bout comme produit 🙁

  21. Répondre fanchette 2 juin 2015 à 23 h 38 min

    Pas de bambous ici mais un autre envahisseur : le fenouil ; sans rire y’avait des forets de fenouil ici. Au début je rigolais ça sent bon l’anis quand on passait la débroussailleuse. Et quand je pioches à 60 cm de profondeur sans réussir à arracher les énormes bulbes je maudis l’ancien propriétaire qui devais aimer les crevettes au fenouil !
    PS : au moins dans les ronces y’a des mûres : c’est les plus intéressantes des envahisseuses non ? Remarque tu peux t’essayer aux pousses de bambous ? 😉

  22. Répondre Emeline 3 juin 2015 à 21 h 44 min

    Bonjour! Nous avions planté des bambous il y a quelques années. Le vendeur nous avait assuré qu’ils ne drageonneraient pas. Surprise, 4 ans plus tard nous avons nous aussi du louer une mini-pelle et tout détruire. Et évidemment: Ils ont repoussé!!! Mon mari s’est finalement mis à brûler au chalumeau chaque nouveau rhizome qui apparaissait. Cela semble fonctionner. Courage!!!

  23. Répondre Émilie 7 juin 2015 à 21 h 30 min

    J’ai des bambous chez moi, dans mes haies vives et je les aime bien! J’adore le bruit du vent dans les feuilles. Et les bois nous sont très utiles au potager pour faire des tuteurs. On les coupe une fois par an et certaines nouvelles pousses passent à la tondeuse. Mais à part demander à Beauval de te prêter un panda, je ne vois pas vraiment de solution. Mais par pitié par de rundup, ni d’essence ou autre cochonnerie qui pollue!

  24. Répondre Beroald 13 juillet 2015 à 22 h 38 min

    Il y a une solution simple, écolo et peu onéreuse: le vinaigre. Il faut couper les bambous à 5 cm du sol, attendre de nouvelles feuilles et pulvériser du vinaigre blanc dès qu’elles sortent. Il faut surveiller la pousse du bambou tous les 2-3 jours au début puis toutes les semaines ensuite, et répéter l’opération pendant un à deux mois. C’est contraignant mais pas fatigant…

  25. Répondre 30 idées pour occuper ses enfants quand on jardine | Wonderful Breizh 23 septembre 2015 à 7 h 00 min

    […] surtout moi, même si j’embauche facilement mon mari pour les tâches de grande ampleur (remember les bambous – qui font moins les malins […]

  26. Répondre Vos billets préférés au mois de mai | Wonderful Breizh 5 juin 2016 à 7 h 02 min

    […] 4- Jardinage : se débarrasser des bambous […]

  27. Répondre Mirc robert 17 juin 2016 à 18 h 51 min

    J’ai appréciai les commentaires et la meilleure solution est de faire une bonne barrière
    pour que les racines ne puisse pas aller plus loin .

  28. Répondre juliette 28 juin 2016 à 18 h 06 min

    pour moi, ce n’est pas du bambou , c’est une aloès ! et en plus elle a des des aiguilles mortelles ! il faut la tailler par le haut ,en ayant mis une combinaison intégrale (se préserver des éclaboussures !) et s’attaquer ensuite aux stolons qui rampent sous terre et donnent de nouveaux sujets ! je ne sais si j’en viendrai à bout !

  29. Répondre isabelle bunoust 7 juillet 2016 à 11 h 22 min

    je suis envahie..enfin mon jardin..lol par les bambous que le voisin a fait planté il y a 5 ans maintenant. Evidemment..il n’a pas mis de barrière anti rhizomes.. et pour couronner le tout il les a mis à raz ma clotûre. je casse les turgeons tous les jours mais avec mes petits bras impossible de les arracher.J’ai eu beau lui dire que j’en avais RAS LE BOL et qu’il fasse quelque chose…RIEN !! je me prépare donc minutieusement à le revoir dès son retour de vacances pour lui INTIMER de les arracher et le remettre mon terrain en état.. à ses frais évidemment !!Il va devoir en passer par la location d’une mini pelleteuse et probablement par devoir deplanter ma clotûre en grillage et la remettre quand TOUT sera nettoyé. J’aime les bambous mais quand ils sont plantés dans les règles de l’art , j’en ai chez moi depuis 6 ans avec barrière à rhizomes très épaisse et ils n’ont pas bougé d’un iota. Ils sont très heureux!! hihi
    un conseil donc: Ne plantez pas de bambous sans cette protection de qualité sinon c’est l’ENFER !!

  30. Répondre isabelle bunoust 7 juillet 2016 à 11 h 25 min

    je suis envahie..enfin mon jardin..lol par les bambous que le voisin a fait planté il y a 5 ans maintenant. Evidemment..il n’a pas mis de barrière anti rhizomes.. et pour couronner le tout il les a mis à raz ma clotûre. je casse les turgeons tous les jours mais avec mes petits bras impossible de les arracher.J’ai eu beau lui dire que j’en avais RAS LE BOL et qu’il fasse quelque chose…RIEN !! je me prépare donc minutieusement à le revoir dès son retour de vacances pour lui INTIMER de les arracher et le remettre mon terrain en état.. à ses frais évidemment !!Il va devoir en passer par la location d’une mini pelleteuse et probablement par devoir deplanter ma clotûre en grillage et la remettre quand TOUT sera nettoyé. J’aime les bambous mais quand ils sont plantés dans les règles de l’art , j’en ai chez moi depuis 6 ans avec barrière à rhizomes très épaisse et ils n’ont pas bougé d’un iota. Ils sont très heureux!! hihi
    un conseil donc: Ne plantez pas de bambous sans cette protection de qualité sinon c’est l’ENFER !!

  31. Répondre drageon 18 juillet 2016 à 18 h 24 min

    Mon dieu, il y en a pleine chez moi, je ne sais pas quoi faire, ils risquent de soulever quasiment le ciment, je veux savoir ça coûte chère pour les faire en lever. je vous remercie.

  32. Répondre Bouin 19 juillet 2016 à 10 h 11 min

    Bonjour,

    Il y a des solutions éco-logiques a prendre en considérations pour réhabiliter / éradiquer les bambous traçants.
    Rapidité ne rime pas avec zénitude…

  33. Répondre LN 21 juillet 2016 à 8 h 36 min

    Bonjour,
    en ce moment même mon compagnon se démène – cela fait trois jours!- pour enlever les racines de bambous. Nous les avions plantés dans un tout petit périmètres: 2 m de long sur 40cm de large entre le mur de clôture et la terrasse en béton: ils ont dû trouver le moyen de se glisser sous la terrasse et l’ont complètement fissurée. Le béton n’est même ps une protection efficace ou alors il faut le mettre très profond!

  34. Répondre bunoust 28 juillet 2016 à 17 h 13 min

    je fais venir un pepinièriste demain afin qu’il me donne son avis sur le  » comment éradiquer  » tout ce qui est arrivé chez moi et me faire un devis que je présenterai au voisin. Il semblerait que mon terrain doive être décaissé sur une quarantaine de centimètres de profond … ça va lui coûter très cher.. Voyez avec un paysagiste ou pépinièriste.c’est le seul conseil que j’ai à vous donner. Bon courage !

    • Répondre Clyvan 20 juillet 2019 à 14 h 11 min

      et que vous a dit le pépiniériste….. ? çà fait 3 ans maintenant, vous devez êtres quitte des bambous ? moi, pour faire un cadeau à mes enfants envahis par des bambous, plantés dans 3 endroits dans leur jardin par le paysagiste qui a justement aménagé ce jardin ! J’ai demandé à mon paysagiste d’intervenir……. petite et grosse pelleteuse, il fallait enlever les arbustes voisins , la terrasse en bois et les replanter …….2800 €uros je dis bien deux mille huit cents euros , car les racines étaient partout………………juillet 2019 , çà repousse partout, 1 cm de racine oubliée c’est un nouveau pied qui surgi , cher cadeau que je n’aurais pas regretté de faire s’il s’était avéré efficace, nous sommes très en colère contre le 1er paysagiste qui…….a mis la clef sous la porte……..quel recours de toute façon ????? bon courage à vous tous,

      Par contre chez nous , des petits bambous non traçant dans une bâche prévue à cet effet, ce sont des enfants sages, 10 ans après ils sont toujours aussi tranquilles ,

  35. Répondre sohm 2 août 2016 à 11 h 11 min

    Une haie de bambous dorés… de loin c’est beau, de près c’est l’horreur, surtout quand cette haie a été plantée dans le cas d’une servitude d’agrément, La barrière anti-rhizome est inefficace… les recettes de grand-mère peuvent être essayées mais les racines des bambous de 8 à 9 mètres de haut aux diamètres de 6 cm pour certains !!!! Travail de titan.. tonneau des danaïdes pour le budget ! quand interdira-t-on à la ventes ces envahisseurs ?

  36. Répondre Hélios 4 août 2016 à 15 h 41 min

    Les bambous? Arrêtons de nous exténuer à vouloir les éradiquer ! Peine perdue. Mes bambous étaient déjà là bien avant les anciens propriétaires et seront sûrement là encore longtemps . J’ai donc décidé d’organiser mon paysage autour d’eux, et du cauchemar on est passé à un jardin zen!
    Un chemin de gravier blanc, quelques carillons , une fontaine cascade ,une statue de bouddha et les TERRIBLES bambous sont devenus majestueux……. Et la vie est plus douce!

  37. Répondre EmmaB 12 août 2016 à 14 h 25 min

    Ah ça me rassure (ou pas) quand je vois votre article et les commentaires ! Nous c’est tout pareil, un magnifique massif de bambous planté par les précédents proprio qui ont tout envahit et qui ressorte sur le bitume du trottoir de la rue 🙁 On à profiter d’être en train de faire un mur de clôture pour faire passer la mini pelle après avoir tronçonner le massif mais au bout d’à peine 15 jours, de jeunes pousses on refait leurs apparitions… On attaque tous ce qu’on voit à la pelle et la pioche mais c’est usant…. Bon courage à ceux qui rencontre le même soucis 😉

  38. Répondre Michelle Michelle 17 février 2017 à 17 h 43 min

    Oui oui, mois aussi je désespérais qu’ils grandissent et s’élagissent pour faire une jolie haie tropicale, haaaaaaaa ils ont mis un moment…. mais lorsqu’ils ont démarrés…. ils sont même passés sous la dalle ciment de la terrasse devant la haie pour sortir en soulevant les dalles autour de la piscine…. voili voilou, depuis on essait de les erradiquer sans beaucoup de succés

  39. Répondre Michelle Michelle 17 février 2017 à 17 h 45 min

    Et quelles sont ses solutions svp ?

  40. Répondre Claude Demicheff-Bellot 11 avril 2017 à 12 h 27 min

    Mon cochon d’Inde adore les feuilles et les pousses sont délicieuses pour nous (voir les différentes recettes, feuilles pour tisane amaigrissante etc …)

  41. Répondre de Chabalier François 20 mai 2017 à 13 h 21 min

    QUESTION:

    peux-t-on isoler a posteriori un bosquet de bambou en creusant et en équipant un fossé anti rhizomes?
    c’est à dire, si on fait cela: que deviennent les rhizomes en aval?
    meurent-ils, ou bien vont-ils poursuivre même après isolement des tiges de départ?

    • Répondre Marjolaine 22 mai 2017 à 14 h 52 min

      Désolée, je ne suis pas professionnelle du bambou 😉

  42. Répondre LAURENT 27 mai 2017 à 21 h 27 min

    bonsoir
    Alors nous en avons plantés a peu près 1 dizaine au fond du jardin pour faire une haie pour cassé le vent (nous sommes dans un couloir de vent tournant) dans les landes il y a de cela 8 ans nous avons avec le mari mis une protection anti rhizome profonde de + de 60 cm et dépassant de presque 10 cm de haut du sol, mais depuis l’an dernier ils nous jouent les filles de l’air et les pousses passent maintenant au travers de la protection le mari a déterré des racines qui c’était faufilées dans le potager a coté en passant sous la clôture et là je m’aperçois que de l’autre coté des nouvelles poussent sortent de la protection et pourtant notre finnoise de Laponie y fais un malheur dedans elle adore les poussent de bambous mais pour éradiquer cela ça va pas être simple mis a part le koala bien sur certains parlent de javelliser les poussent avec du pur mais bon !!!! une horreur c pas pour rien que c une plante qui date de la préhistoire qui a survécus a tout

  43. Répondre Soizic 10 juin 2017 à 23 h 06 min

    Le Jardîner m’a dit que même entouré de béton, le bambou a la force de le transpercer (!), alors la barriere spéciale vendue en jardinerie ne fera pas des miracles. J’avais planté 2 bambous et j’ai dû les arracher car ils se sont échappés chez le voisin. C’est un travail de titan! Je réfléchis à enlever tous mes jolis plants et les mettre provisoirement en pots pour pouvoir retourner toute la terre et détruire tous les rhizomes. Éventuellement même, enlever toute la terre polluée aux rhizomes de bambou, et la remplacer par de la nouvelle terre ??

  44. Répondre Yann 20 juin 2017 à 23 h 17 min

    Hello,
    Je ne sais pas où vous en êtes 2 ans après, mais j’ai un problème assez similaire. J’ai acheté une maison il y a deux ans avec un jardin clos de murs. De l’autre côté d’un des murs, la mairie de ma commune a eu la bonne idée de planter des bambous tout le long… et qui sont passés par dessous et on commencé à envahir mon terrain. Je les ai fait arracher par la mairie qui a bien compris le problème occasionné, mais le mal est fait (et mon l’ancien proprio de ma maison n’avait pas dû s’en rendre compte, ou s’en foutait…). J’essaie de les éradiquer comme je peux (huile de coude en creusant et en les arrachant tant bien que mal). Le problème est que ces saloperies poussent à travers mon mur (un vieux mur en meulières). C’est vraiment la misère et ça pousse vite. Moi aussi je les maudis ces bambous ! Et je conseille de planter aucun variété en pleine terre. Mêmes celles soit disant intraçables.

  45. Répondre Yann 20 juin 2017 à 23 h 21 min

    Le koala mange de l’eucalyptus. C’est le panda qui mange du bambou 😉

  46. Répondre Cezembre 10 juillet 2017 à 18 h 23 min

    Ah , les bambous ! Alors déjà on oublie les produits chimiques ,totalement inefficaces ce qui suffit pour ne pas les utiliser , la barrière anti rhizome est efficace maintenant ( il ne y a pas si longtemps le matériau utilisé éclatait, maintenant elles sont bcp plus solides) encore faut il savoir la mettre en place , les bambous tournent dans le sens des aiguilles d une montre,si la barrière est bien mise les rhizomes tourneront en rond ,si elle est mise à l envers ,le bambou passe , la barrière s installé sur 70cm car les rhizomes ne vont pas à 1metre de profondeur
    Les bambous cespiteux ou non tracants type fargesia , aucun soucis ils restent en place mais coute nettement plus cher , j en enlève en ce moment c est mon métier : paysagiste
    Et la seule méthode c est la pioche ,la barre à mine et du courage et un conseil : commencez par chercher le long des murs !

  47. Répondre chantal 4 août 2017 à 18 h 50 min

    j ‘avais planté des bambous dits à faible développement il y a plus de 15 ans cerclés par 2 hauteurs de cercles de béton utilisés par les travaux publics de 1,20 m de diamètre et 50 cm de haut soit 1 m de hauteur , et dépassant le niveau du sol de 10 cm l’année dernière ils ont réussi à passer et depuis c’est la galère .Après avoir pulvérisé du round up sur des feuilles je les ai coupés à ras ils sont réapparus ,j’ai fait un gros brasier en espérant cuire les rhizomes ,ils sont revenus , actuellement j’essaie de les extraire à la barre à mine dans un sol dur comme de la pierre c’est infernal …

  48. Répondre Darius 12 août 2017 à 19 h 19 min

    J’ai des bambous qui sont restés plus de 60 ans dans leur coin, disons une bande de 2m x1m50., à côté de notre puits.
    Ayant des soucis de santé je venais rarement à la maison ces dernières années. Il y a deux ans j’ai remarqué que les bambous occupaient deux bandes, genre 3x2m la première s’était élargie, et une nouvelle de 2m sur 1m50.
    L’année dernière, ils s’étaient étendu et gagnent vers chez le voisin dont la clôture est à moins de 3 m de la première bande de bambous.
    Cette année, le voisin me fait remarquer qu’un sapin a poussé au milieu des bambous, et qu’il dépasse les toits, il a peur qu’avec les tempêtes, il ne fasse des dégâts chez lui. C’est là que j’attaque le sapin, et que je cherche à éliminer les bambous.
    Impossible de planter une bêche ou une fourche, exactement comme la description. Je pense que c’est les racines du sapin qui a repousser les rhizomes de leur habitat.
    Mais plus de 60 ans sans bouger tout de même !!!

    Bon, je n’en suis qu’au début.
    J’ai fait des test un produit phytosanitaire dans un coin. de l’eau de javel pure à un autre, du vinaigre blanc, et du vinaigre blanc avec du gros sel. Je vais voir l’effet.
    A vrai dire, à 0,40 euros le litre de vinaigre, c’est tout de même la solution la moins chère.
    Et je m’interroge sur l’acide… sulfurique, chlorhydrique. autre chose.
    Et encore, quel serait l’effet de sacs poubelle qui recouvrirait la terre et ces sacs recouverts de tuiles et pierre pour éviter qu’ils ne s’envolent. Le but serait de priver de lumière la terre, et de réduire l’apport en eau.

Laisser un commentaire