Sports !

Aymeric Belloir, navigateur à Etel

wbzhAymericBelloir4

Il fait partie de ces quelques fous qui traversent l’Atlantique sur des coques de noix. Il le fait et il le fait bien puisqu’il a remporté cet hiver la Mini Transat catégorie Série après une course menée de main de maître et avec plus de 37 heures d’avance sur ses premiers poursuivants. Aymeric Belloir, navigateur hors pair et ami fidèle, nous fait le plaisir d’être le tout premier invité dont nous dresserons le portrait chaque mois sur Wonderful Breizh.

Autour d’un café dans sa maison d’Etel,  le vainqueur de la Mini Transat, tout juste élu au conseil municipal, et moi avons échangé sur son enfance, la mer, la Bretagne et ses projets…

” Je ne suis pas d’Etel mais mes enfants le sont. J’aime beaucoup cette phrase d’un de mes colistiers, elle résume bien mon point de vue, même si désormais, je me sens d’Etel”.

Né à Nantes, Aymeric Belloir a grandi entre Nantes et Plouharnel où son père séparé de sa mère s’installe et la Baule où il passe ses week-ends et ses vacances. “A 6 ans, mon père qui était passionné de bateau m’a proposé de prendre des cours à l’école de voile d’Yves Pajot. Il faisait froid, il pleuvait mais moi sur mon optimiste, j’étais trop content. Avoir un engin que je pouvais manoeuvrer tout seul, cela m’offrait un espace de liberté incroyable, j’avais l’impression que rien ne pouvait m’arrêter”. Et visiblement, cette sensation lui est restée. “La voile, la planche, le surf… la mer est devenue ma vraie passion.” Son père, toujours lui, qui passait ses vacances en colonie à Penthièvre l’emmène naviguer chaque été au même endroit. “A ce moment-là, mon père m’a transmis aussi son attachement pour la Bretagne. Sans que je le remarque tout de suite, ce lieu est devenu aussi important dans mes souvenir d’enfance que l’endroit où je vivais toute l’année”.

La passion de la mer ancrée en lui, il sait qu’il vivra près d’elle. “A un moment, j’ai compris que je pouvais gagner ma vie en faisant du bateau. Je suis donc parti étudier à L’INB (Institut Nautique de Bretagne) à Concarneau”. Une fois diplômé, il part autour du monde en convoyage. A cette époque, il s’installe notamment aux Canaries ou à Arcachon sans s’y sentir chez lui. “J’ai réalisé que mon port d’attache, c’était près de Plouharnel là où mon frère et mes amis vivaient et j’ai alors posé mes valises à Portivy avec le sentiment d’avoir trouvé mon chez-moi. Je savais que je viendrai un jour habiter en Bretagne mais je pensais que ça serait quand je serai vieux ! Mon pays, c’est celui-là”.

Marié et père de deux enfants, Aymeric vit désormais avec sa femme Gaëlle (une Bretonne !) à Etel où il  apprécie le cadre de vie qu’il peut offrir  à ses enfants. “Cette région a une identité suffisamment forte pour que l’on ait envie de d’y identifier. Choisir son appartenance, c’est peut-être encore plus fort que d’être de quelque part parce que c’est comme ça”.

WBZH_aymericbelloir

WBZH_aymericbelloir2

Aymeric se lance dans la course sur le tard, à 25 ans, mais a très vite des résultats très prometteurs en Figaro. Après sa première place sur la Mini Transat 2013, Aymeric voit grand. “Cette victoire, c’est l’aboutissement d’un projet de 3 ans. Elle m’a donné l’allant pour aller chercher des sponsors et pour me lancer dans un projet de Multi 50 pour Une Route du Rhum ou une Transat Jacques Vabre.”

C’est tout ce que Wonderful Breizh souhaite à Aymeric. Je retiens d’ailleurs sa phrase sur l’appartenance que l’on choisit qui me parle beaucoup ! Merci Aymeric !

Pour terminer, je ne résiste pas au plaisir de vous faire découvrir un peu plus Aymeric. Tout d’abord via ce portrait de la talentueuse Lucile Chombard de Lauwe. Les photos du haut sont prises avant le départ de la Mini Transat, celles du bas quelques minutes après l’arrivée à Point-à-Pitre. L’homme et le bateau ne sont plus tout à fait les mêmes…

WBZH_aymericbelloir3

Et si vous avez envie de vivre la Mini Transat aux côtés d’Aymeric, plongez-vous dans cet excellent film qui retrace son parcours incroyable à bord de Tout le monde chante contre le cancer. Je vous préviens, je pleure à chaque fois que je le regarde et pourtant, j’étais en vrai à l’arrivée à Point-à-Pitre (où j’ai pleuré aussi, no comment…). Il faut cliquer dessus pour la voir sur Vimeo.

 Vous pouvez suivre les actualités d’Aymeric via sa page Facebook.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

39 commentaires

  1. Répondre Amalia 24 avril 2014 à 8 h 16 min

    Vive les doux dingues! Perso je suis pas une passionnée de bâteau, voile et autres trucs marins, mais j’aime les gens qui se donnent a fond à leur passion!

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 10 h 00 min

      Pareil, ils envoient du rêve.

  2. Répondre Amalia 24 avril 2014 à 8 h 17 min

    Youuuuuuuuuuuuuhouu j’suis la premiere^^ (le com’ qui sert a rien!!!)

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 10 h 01 min

      Si, à nous faire plaisir !

  3. Répondre sandrine 24 avril 2014 à 9 h 00 min

    Juste pour dire que je partirai bien faire un tour de bateau avec Aymeric ! hihi

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 10 h 01 min

      COQUINE !

  4. Répondre powings 24 avril 2014 à 9 h 12 min

    Beau portrait et vidéo très émouvante je trouve 🙂

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 10 h 02 min

      La vidéo me fait toujours le même effet…

  5. Répondre Surfcity 24 avril 2014 à 9 h 36 min

    Bon j’ai versé ma larme à la fin ;-!

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 10 h 04 min

      Je ne te jette pas la pierre (dit celle qui renifle encore). ^__ ^

  6. Répondre Esther 24 avril 2014 à 10 h 05 min

    Beau portrait, bel homme(!) et magnifique aventure.
    La video est absolument géniale. Je suis plus que jamais pleine d’admiration pour celles et ceux qui vivent leurs rêves de cette manière.
    C’est un bel exemple 🙂

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 16 h 19 min

      Il nous inspire aussi !

  7. Répondre marjoetcie 24 avril 2014 à 10 h 05 min

    euh… être nantais c’est déjà être breton de toutes façons, non?
    la bretagne commence gare montparnasse ou au péage de saint arnoult 😉

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 16 h 19 min

      J’aime cette philosophie 🙂

  8. Répondre L'autruche 24 avril 2014 à 10 h 05 min

    Bonjour monsieur *___*

  9. Répondre Marie 24 avril 2014 à 10 h 16 min

    Nantes est en Bretagne historique, alors je ne comprends pas pourquoi il ne se dit pas Breton de souche ?!

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 16 h 21 min

      Le débat auquel chacun à sa réponse. Personnellement, je n’ose avoir d’avis tranché sur le sujet 😉

  10. Répondre Poppy 24 avril 2014 à 10 h 37 min

    Quel bel exploit, quelle jolie vidéo….humour et émotion au rendez vous….Bon, maintenant je vais me remettre un p’tit coup de mascara, hein!!

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 16 h 21 min

      ^__^

  11. Répondre Poulette Dodue 24 avril 2014 à 10 h 39 min

    Un beau portrait d’une belle personne ( et d’un beau mec ! Hihihi)

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 16 h 21 min

      On lui transmet.

  12. Répondre Kid Friendly 24 avril 2014 à 10 h 41 min

    Je me suis dit comme Sandrine et le tour en bateau (mais avec la version rasée par contre).
    Ca c’est du com qui sert à rien aussi !!!
    J’aime beaucoup cette idée de portrait mensuel.

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 16 h 22 min

      Rendez-vous le mois prochain alors 😉

  13. Répondre Claire 24 avril 2014 à 11 h 36 min

    quelle belle aventure, et surtout, quel homme 😉 Superbe femme et superbes enfants ! Il a tout ce qu’il lui faut pour être heureux cet homme là ! Chapeau bas moussaillon ! Bravo aussi à celui qui a fait le montage car la vidéo est bien rythmée, et très bien réalisée !

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 16 h 23 min

      Je transmets 😉

  14. Répondre Maryline 24 avril 2014 à 13 h 50 min

    Euh…en plus il est plutôt beau gosse 🙂 Bon moi j’adore la phrase Choisir son appartenance est plus fort que d’être de quelque part, comme je vous les déjà dit les filles, et tout comme vous, je ne suis pas d’ici je viens d’ailleurs mais qu’est ce que je me sent Bretonne pourtant, ok je pratique pas le breton avec mes voisins mais j’ai adopté la sérinité des lieux, et je respect cet ici par rapport à l’ailleurs qui n’a pas su me retenir 🙂 Merci pour ce beau reportage, les passions et défis des autres nous booste à nous surpasser parfois et à croquer encore plus fort la vie ! Biz les filles

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 16 h 23 min

      Complètement d’accord, évidemment 🙂

  15. Répondre Joëlle 24 avril 2014 à 14 h 26 min

    Je n’ai pas de passion mais j’aime à peu près tout, je me passionne pour un sujet et un autre le mois d’après mais sans rien laisser en plan; je commence toujours dix mille choses en même temps; en revanche j’ai une admiration sans limite pour ceux qui ont une passion et font tous les sacrifices pour celle-ci et un grand respect lorsqu’ils arrivent à en vivre. Encore plus lorsque ça a un rapport avec l’océan !
    C’est une belle réussite et un très bel homme en plus 😉 !!

    Je suis retournée au travail donc pour le moment je ne peux pas regarder la vidéo, mais ce soir je me réserve un instant.

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 16 h 32 min

      Prends le temps, c’est vraiment inspirant de regarder la course de l’intérieur.

  16. Répondre Eve 24 avril 2014 à 15 h 06 min

    il est charmant 😉

  17. Répondre LudiM 24 avril 2014 à 16 h 11 min

    Je viens perdre 1/2h de boulot, mais la vidéo valait le coup! Elle est magnifique….
    Dis-donc, on connaîtrait pas la madeleine qui pleure en arrière plan au moment des embrassades 😉 Je dis rien , j’ai versé une larme aussi…

    • Répondre Marjolaine 24 avril 2014 à 16 h 33 min

      Non, je ne vois PAS DU TOUT de qui tu veux parler ^__^ #teamkleenex

  18. Répondre La Perchée 24 avril 2014 à 17 h 02 min

    J’adore ! trop classe (et pas moche ^^) ! Bon vent pour la suite de ses projets !

  19. Répondre Covima 25 avril 2014 à 13 h 08 min

    J’ai une admiration sans bornes pour ceux concrétisent leurs rêves, et pour l’Aventure à ce niveau-là, le dépassement de soi, l’oubli des autres un peu aussi derrière soi pour s’y consacrer pleinement, qu’on peut appeler peut-être de l’égoïsme nécessaire pour y parvenir… Ces gens-là ont quelque chose dans le regard qui attire. Bon et en plus quand on a ce regard-là, bref 😉 l’interview n’a pas dû être difficile à faire 😆

    • Répondre Covima 25 avril 2014 à 13 h 09 min

      Ah et sinon, j’adore la phrase sur “l’appartenance choisie” 😀

  20. Répondre Nat92 26 avril 2014 à 7 h 48 min

    Formidable vidéo, beaucoup d’émotions, une énergie incroyable!
    Merci pour le partage! Of course, j’ai pleuré!
    Je rejoins les avis sur “choisir son appartenance”, j’adhère complètement!

  21. Répondre isa-monblogdemaman 28 avril 2014 à 10 h 00 min

    J’ai juste regardé le film par brides et wahoo. Bravo Aymeric. En plus il est drôle ! Bravo au monteur aussi qui sait joué de la lacrymale !!!

  22. Répondre Françoise 22 avril 2016 à 20 h 10 min

    Ce que ne dit pas Aymeric c ‘est que sa maman est née à CHATEAUBRIANT , son grand père paternel à LORIENT , son arrière grand mère paternel à LORIENT (elle est enterrée à Kerentrech) et le père de cette dernière un LE GAL était capitaine d un remorqueur le boeuf à LORIENT
    Il est vrai que LE GAL veut dire le Gallo ( l étranger)
    Si effectivement il a été élevé comme un citoyen du monde , j’ai du mal à comprendre que s’ancrer en Bretagne lui apparait comme un chois d’étranger .
    Sans doute ses gênes parlent-ils ……
    Mais tout le reste est juste
    Il a été un adorable petit garçon
    Il est un très bel homme et a fait le choix d’une merveilleuse famille avec maintenant trois superbes petits enfants !
    quant à la MER que voulez vous que je vous dise ?
    Je suis sa mère

  23. Répondre Marjolaine 28 avril 2016 à 11 h 47 min

    Bonjour Françoise,
    effectivement, Aymeric avait corrigé quelques mots de ce billet mais la nouvelle version a visiblement sautée, je vais remédier à cela 🙂 Bien à vous !

Laisser un commentaire