Bretagne

La balade du dimanche

Un dimanche à la Nourserie. Il est 14h30. Je me mets en tenue pour aller m’occuper de mon jardin pendant que les 3 Pin’s dorment et que MMM se détend sur le canapé. A peine ai-je mon sécateur en main que Petite Gavotte se réveille en couinant. MMM, voyant mon air déçu, se charge d’aller récupérer la petite dernière et me rassure d’un viril « je m’en occupe, va ».

Je n’ai pas fini d’élaguer mon premier rosier que MMM, complètement dépité, me dit par la porte ouverte « bon bah, ils sont réveillés tous les 3 ». Mais comment est-ce possible ? Les deux grands ont passé une heure à faire les fous à la piscine le matin, la plus petite s’est réveillé 8 fois (oui, 8 fois) entre minuit et 7h du matin et pourtant, personne ne dort.

Résultat au lieu de dormir et de jardiner, on opte pour une balade dominicale avec Mamyvonne, Popope et Mamie Meuh. On part là :

photo-181-copie-1.JPG

oui, j’avoue, ça nous change des bords de Marne…

Et hier, comme l’a très justement dit Popope, on avait vraiment une équipe de branquignoles. On aurait pu remporter le championnat du monde de branquignolage tellement on était bon. Y’avait du level comme on dit :

– à peine avions nous fait quelques mètres que Kouign Amann a voulu rentrer parce qu’il faisait froid.

– Fleur de Sel a décidé de marcher dans toutes les flaques d’eau du parcours et comment dire, y’en avait pas mal.

– au bout de 10 minutes, MMM a demandé quand on faisait demi-tour parce qu’il avait froid (père de son fils qu’il est).

– Mamyvonne lui a rétorqué que c’était parce que son blouson dont elle n’aimait pas la couleur était trop petit.

– Popope a demandé à MMM s’il avait grossi récemment parce que toutes ses fringues avaient l’air trop justes en ce moment.

– MMM a grogné que les deux autres n’y connaissaient rien à la mode.

– Mamie Meuh a manqué de trébucher une bonne quinzaine de fois mais il faut dire qu’elle était tractée par une Mamyvonne au taquet qui comptait bien « faire le grand tour ».

– j’ai enfoncé mon pied jusqu’à la cheville dans la boue pendant que je regardais Mamie Meuh se faire tracter.

– Kouign Amann s’est arrêté parce qu’il voulait rentrer et puis nous a rejoint parce que bon, il n’avait pas les clés de la voiture. Ni le permis.

– je me suis rendue compte que c’était l’heure de la tétée de Petite Gavotte qui a préféré s’endormir de dépit dans l’Ergo. Qui dort, dîne.

– Kouign Amann s’est arrêté toutes les cinq minutes pour « regarder le paysage maman, parce qu’on ne vient pas ici tous les jours, tu sais ». Mais qui a donc appris à ce gosses à prendre le temps de regarder ce qui l’entoure ? Ah, moi…

– Popope marchait devant et je suis prête à parier qu’il marmonnait des insultes en russe. Quoi que non, branquignoles, c’est pas russe du tout.

– on a longtemps regardé le ciel noir se rapprocher pour savoir si on allait se faire mouiller avant de parler de l’alerte jaune annoncée par Météo France sur le département et puis d’espérer qu’il ne s’agissait pas d’une alerte orageuse.

– on a fini par faire demi-tour au milieu du grand tour parce qu’il s’est mis à pleuvoir.

– Fleur de Sel a fini par réussir à tremper son pantalon et à faire rentrer de l’eau dans ses bottes.

– Kouign Amann a fini par faire comme sa soeur niveau trempage de futal. Solidarité.

Voilà, voilà.

A un moment, Mamyvonne m’a dit : « tu vas pas raconter qu’on a fait une balade de rêve sur le blog, hein ? ». J’ai ri en lui demandant si elle passait un bon moment. Elle a ri aussi en me répondant « bah oui ». Alors j’ai encore ri en disant « tu vois, on passe un bon moment entre branquignoles ! ».

Vivement dimanche prochain !

photo-182.JPG

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi