Test

Soleil, touche pas à mes pin’s

Chez nous, la crème solaire pour les petits, c’est un peu une seconde religion. A base de tartinage dès le réveil les jours de soleil avant d’aller à la crèche (Kouign Amann a balancé plusieurs fois que Roberta ne lui mettait pas de crème mais Roberta a nié. On attend les résultats de l’enquête menée par Les Experts). On ne rigole donc pas, tout simplement parce que nos enfants ont des peaux toutes fragiles et que le teint Kouign Amann tient plus de la porcelaine que du biscuit doré. Sa soeur, elle, est mate comme un pain d’épice, on ne sait pas d’où ça vient, on attend aussi le retour des analyses ADN.

Avant 3 ans, normalement, on déconseille totalement les expositions au soleil. Seulement, on ne peut pas les mettre en cage ces petiots alors on limite les expositions au maximum (surtout entre 11h et 16h), on couvre le corps au max avec des habits en coton ou des combinaisons anti-UV lors des baignades et on crème tout ce qui dépasse. Autant vous dire qu’on a déjà usé pas mal de tubes de crème solaire et je suis fière de vous annoncer qu’en 37 mois de parentalité (56 en cumulé), on ne déplore aucune rougeur due au soleil. “We are the champions” qu’il aurait dit, Freddy.

Depuis un an et pour différentes raisons (gains à des concours, prescription de La Belge, visite de l’usine, participation à une émission…) j’ai pu tester un maximum de produits Mustela et je suis devenue une vraie fan de cette marque que j’avais bannie depuis la maternité (d’ailleurs, faut que je vous fasse un vrai banc d’essai de tous les produits testés avec plus ou moins de succès). Aussi, quand Alexiane m’a proposé de tester et de vous proposer de tester ces produits, j’ai dit “banco” parce que j’étais déjà conquise par plusieurs d’entre-eux et que j’ai développé une vraie confiance envers cette marque.

 

MUSTELA SOLAIRE Gamme2011 FH 72dpiVoilà les résultats de mon test in-vivo sur mes deux enfants pas franchement coopératifs (vous en connaissez qui aiment se faire tartiner ?).

* Spray protecteur – Peau décilate et fragile – SPF UVB 50+ – Le principal atout de cette crème est qu’elle se présente sous forme de spray. Personnellement, je mets d’abord le produit sur ma main avant de l’étaler sur la peau des enfants car je suis un peu maladroite. Son odeur est discrète et elle s’étale très facilement. La peau n’est pas grasse ou collante. C’est sans conteste mon produit préféré et Kouign Amann arrive même à s’en mettre tout seul. Hop, du temps de gagné pour Marjoliemaman !

* Crème protectrice – Peau décilate et fragile – SPF UVB 50+ – C’est la crème que j’ai utilisée pour Kouign Amann et Fleur de Sel lors de nos vacances de ski. Même chose que sa copine en spray, elle est facile à appliquer et ne colle pas. Elle résiste à l’eau et fonctionne aussi bien sur le visage que sur le corps.

* Crème minérale – Spéciale intolérances – SPF UVB 50+ – Voilà le genre de crème à appliquer sur les Kouign Amann tout blancs. J’ai testé avant une sortie au parc un jour où le soleil tapait particulièrement encore à 16h. Comme toutes les crèmes de ce genre, elle est très couvrante et difficile à appliquer. Elle laisse un voile blanc sur la peau et ne pénètre pas (ce qui est le but puisque la notice conseille de l’appliquer en couche épaisse). Je pense que c’est le type de crème idéale pour les sorties en bateau ou les voyages sous les Tropiques. Elle n’est pas vraiment pratique pour la vie de tous les jours et nous favorisons donc les deux premières crèmes évoquées.

* Crème zones sensibles – Spéciale intolérances – SPF UVB 50+ – Ce tout petit tube de crème m’a joué un sale tour ! J’ai essayé de m’en mettre sur les lèvres et beurk ! En fait, cette crème est destinée au nez, pommettes, front… Elle peut rendre services pour éviter d’exposer une cicatrice fermée par exemple pour éviter qu’elle ne bronze (ou des cicatrices de varicelle).

* Spray après-soleil hydratant – Peau délicate et fragile – Voilà un produit que je n’ai jamais utilisé avant pour les enfants (et même pour moi, je crois). J’ai remplacé la crème d’après-bain par cette crème en spray (pratique, vous avez compris, je ne vais pas insister là-dessus). Elle laisse la peau douce et fraîche. Moi qui n’ai pas le réflexe “après-soleil”, je la garde sous la main pour adoucir les peaux après les journées passées en extérieur.

Et le premier qui dit que je ne vais pas avoir besoin de cet attirail en Bretagne n’a qu’à ravaler sa langue. Vu ?

A noter que toutes ces crèmes sont sans paraben, colorant et parfum.

Mustela propose à un lecteur de ce blog de tester trois produits de la gamme :
la crème protectrice
la crème zone sensible
le spray après-soleil

Pour tenter votre chance, il vous suffit de laisser un commentaire (un seul par personne) avant le 18 juillet au soir. Un tirage au sort sera effectué par le cerveau de MMM parmi les commentaires. Les résultats en edit de ce billet, sur twitter et sur la page facebook.

Le site Mustela regorge d’infos intéressantes et de conseils utiles, n’hésitez pas à vous y balader, notamment sur le dossier soleil. 

Et on n’oublie pas de se crémer, hein ? Les parents aussi (message hyper sutbil à destination de MMM qui attend chaque année que je le tartine de Biafine pour y penser).

EDIT : la gagnante est le commentaire numéro 42 (annonce officielle du tireur au sort en chef, MMM). Sophie, maman de Marie et de Baptiste, j’attends ton adresse postale à marjo(@)marjoliemaman.com – Bravo à toi !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi