Conseils

L’enfant qui n’aimait pas le théâtre

77_min.jpg Un samedi de juin, nous partons main dans la main, mon Kouign Amann et moi, direction le Théâtre Le Bout. Nous avons rendez-vous avec La Princesse au petit pois dans la tête. Il fait beau, nous sommes gais et excités par cette rencontre car la dernière princesse que nous avons vue, c’était à la télé et c’était celle-là.

Kouign Amann adore le RER et le métro et c’est donc un petit garçon réjoui par ses 45 minutes de voyage qui arrive au théâtre. J’ai pris soin de lui expliquer ce qu’est le théâtre : c’est pas la vraie vie, on y raconte des histoires, les personnages sont des acteurs, blablablabla puisque c’est sa toute première fois que je l’y emmène. Nous pénétrons dans ce tout petit théâtre qui doit faire une trentaine de m2, scène et public réunis. Je vois mon Kouign Amann se liquéfier quand le gentil monsieur qui nous accueille nous propose de l’installer au premier rang et moi au troisième. Le gentil monsieur comprend très vite la situation de crise intérieure de mon fils et m’installe une chaise au premier rang afin que Kouign Amann ne se retrouve pas à plus de 30 cm de moi (sait-on jamais, si j’ai l’idée de partir en douce à Hawaii). Comme souvent quand il est dans un univers inconnu, mon Kouign Amann devient muet (Mamily vous dirait qu’il fait son “neuneu”) mais je me rends compte qu’il balise sérieusement alors que le spectacle n’a même pas encore commencé. Je lui tiens la main (alors que d’habitude quand je veux faire ça, je me fais copieusement jeter !) et lui parle tranquillement.

Tout à coup, c’est le noir. Je sens sa toute petite main qui serre la mienne plus fort, le premier acteur arrive sur scène et les grands yeux de mon fils s’écarquillent de terreur. Il est au premier rang et l’acteur est un grand monsieur sur une scène surélevée, je le vois se ratatiner un peu plus. Il a peur, il balise, il est littéralement liquéfié. A l’arrivée de la Princesse sur scène, j’ai l’impression qu’il se détend un peu et je l’entends même dire merci quand la princesse lui donne un bonbon (sympa la princesse). Malheureusement, sa détente est de courte durée et lorsque l’ogre de l’histoire arrive, il saute sur mes genoux pour ne plus en redescendre jusqu’à la fin. Plusieurs fois durant la pièce, il me dit :”on rentre à la maison, maman, hein, on rentre ?”. Une autre petite fille est déjà sortie mais le reste du public enfantin apprécie le spectacle. Nous restons tout de même jusqu’au bout et je profite des câlins de mon fils, ce qui est assez rare.

Je pensais que Kouign Amann aimerait le théâtre lui qui se passionne si vite pour les histoires mais j’ai présumé un peu de ses forces. C’est un petit garçon assez impressionnable et 3 ans et 3 mois, c’est peut-être un peu trop jeune pour lui pour apprécier le spectacle sereinement. Je précise “pour lui” car j’ai vu d’autres enfants de son âge rire franchement aux répliques des acteurs.

Quant au spectacle lui-même, je vous le conseille. Les trois acteurs vus ce jour-là (ce ne sont pas toujours les mêmes) m’ont bluffé parce que jouer devant des enfants, faut avoir l’énergie. Les répliques sont bien senties (avec un niveau d’humour destiné aux parents), on sent que le spectacle est fait pour être interactif et qu’il s’adapte aux réactions des enfants. ça correspond totalement à ce que j’imaginais d’une pièce de théâtre pour enfant. Le Théâtre Le Bout est petit mais j’aime cette ambiance cosy (contrairement à mon fils, hum). J’ai également apprécié le fait que les acteurs viennent à la fin du spectacle discuter avec les enfants ou les parents curieux (j’ai moins aimé que Kouign Amann disent devant eux : “c’était pas terrible, hein maman ?” et boire ma honte de mère pour la première fois). On peut d’ailleurs acheter un livre avec l’histoire et les répliques du spectacle. En revanche, j’ai trouvé les costumes vieillots (ils doivent tourner depuis un bout de temps) et cela enlève du charme à l’histoire en ce qui me concerne car j’ai un peu bloqué dessus. A notre retour, Kouign Amann a répété plusieurs fois que ce n’était pas vrai, que c’était qu’une histoire avec un ton pas vraiment assuré. Ouaip, il n’était carrément pas prêt pour ça. Pour l’instant Kouign Amann n’aime pas le théâtre mais d’ici quelques mois, on remettra ça !

 

Un grand merci à Léa et à l’équipe du Théâtre Le Bout qui nous ont invités Kouign Amann et moi pour cette première fois mère-fils au théâtre. (Depuis, il a fait son premier cinéma… A votre avis, ça s’est passé comment ? La réponse bientôt). 

 

Théâtre LE BOUT
6 rue Frochot – 75009 Paris (M° Pigalle)
Tel : 01.42.85.11.88 – fax : 01.42.85.11.99.

TARIF ADULTE : 11 Euros
TARIF ENFANT : 9 Euros

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi