Test

Je sais porter mon bébé

photo-78.JPGSi on ne m’avait pas offert une écharpe quand Fleur de Sel avait 7 mois (mais faisait le poids d’un bébé de 3 !) je n’aurais jamais porté en écharpe. ça ne m’intéressait pas plus que cela malgré les avis positifs que j’entendais. J’avais mon chinado pour les débuts et le BabyBjörn pour la suite, pas besoin d’autre chose. On m’a donc offert cette écharpe et là, j’ai découvert le vrai confort du portage grâce à MMM qui a visionné en boucle les vidéos sur le site Je Porte Mon Bébé et m’a fait un résumé simplifié pour blonde allaitante à très forte poitrine (environ 2 neurones à la seconde).Voilà comment j’ai réussi à porter Fleur de Sel face à moi et Kouign Amann sur le dos. Seulement, si j’ai régulièrement pratiqué avec Fleur de Sel, passé l’été, j’ai laissé tomber le portage sur le dos. Me voilà fort dépourvue quand le printemps arrivu (pour la rime, désolée de la conjugaison).

Heureusement, le hasard fait bien les choses. Alors que je demandais à ma copine Mentalo quand-est-ce que j’allais voir son minois et ses yeux verts ( couleur menthe à l’eau, justement), elle me répondit qu’elle serait à Paris trois jours plus tard pour un cours de portage avec l’équipe de Je Porte Mon bébé et une petite dizaine de blogueuses-twitteuses (dont la Mère Bordel que j’avais hâte de revoir et Poum que j’avais très envie de rencontrer). C’est donc tout à fait naturellement que je me suis incrustée.

Je Porte Mon Bébé (JPMBB) doit bien connaître les blogueuses mamans. Elles sont bavardes. Keren et Olivier nous ont laissé le temps de nous rencontrer et de papoter bien plus longtemps que ce qui était prévu. 1er bon point. Elles sont gourmandes : nous avons dégusté des merveilleux sushis de chez Planet Sushi et des verrines sucrées. 2e bon point. Elles aiment bien boire un coup : le champagne était à température parfaite et nous avons trinqué à la santé de nos enfants. 3e bon point. Les blogueuses mamans sont agitées. Keren a l’autorité nécessaire vu qu’elle a déjà 3 garçons, nous avons filé droit pendant son cours de portage. 4e bon point.

Keren nous a donc donné un cours en demandant à chacune l’âge et le stade d’éveil de l’enfant qu’elle souhaitait porter. Pour Fleur de Sel, j’ai donc appris à réaliser les noeuds pour le portage sur le côté et sur le dos vu que le ventral ne lui convient plus du tout. N’étant pas accompagnée de ma légère fille, j’ai réalisé les exercices avec un poupon qui devait faire le poids de mes enfants réunis mais bon, qui peut le plus, peut le moins comme disent les vieux. Pour le portage sur le côté, nous avons utilisé un anneau mais je dois avouer que je ne me sentais pas très à l’aise dans cette position (et qu’en plus, le poupon obèse profitait d’avoir mes yeux à portée de sa mimine en plastique pour essayer de me crever les yeux). Je regarde attentivement comment fait Keren et comment se débrouille les copines et je me dis que j’ai bien fait de ne pas prendre un vrai enfant parce qu’un vrai enfant, ça n’est pas forcément coopératif. Enfin bon, j’y arrive quand même. Je me kiffe tellement que je m’admire devant la glace avec la Mère Bordel qui porte aussi Miss Bordel sur le côté (l’est trop mimi cette Barbie Sumo).

photo-76.JPGDeuxième étape, le portage sur le dos. Là, je me sens plus à l’aise. Je maîtrise tout de suite la technique du “jeté de bébé sur le dos” et je retrouve un peu les sensations de l’été précédent. Seulement, au bout de deux tours de saucissonages, je sèche un peu. Mon poupon obèse, s’il le pouvait se mettrait à m’insulter en bulgare (il avait une tête de Bulgare, si, si). Heureusement, je suis à côté de la Poule Pondeuse, une vraie pro du portage en écharpe (genre s’il y avait un classement ATP, enfin plutôt WTA et des tournois de portage en écharpe, elle serait tête de série à chaque tournoi). Quand je crie “au secours, mon poupon obèse bulgare essaye de m’étrangler”, elle arrive, me le saucissone un tour de plus, me fait un soutif avec l’écharpe (genre même plus besoin de mettre un t-shirt quand tu portes en écharpe, ça va être la mode cet été) et là, je me sens trop la déesse du portage.

A peine remise de ces émotions, je dois dire au revoir à mes copines Mentalo, Poum, Mère Bordel, La maman de Mia (que je vais croiser à Cannes !), la Poule Pondeuse, Maman sur Terre, Kyrieleve, Lola sur la toile et Minimonstres ainsi qu’à nos charmants hôtes, Olivier et Keren. De très jolies rencontres, de très jolies mamans et des enfants adorables qui nous ont laissé profiter de cette journée. Je vous invite à rejoindre cette joyeuse équipe sur Twitter si le coeur vous en dit ! Avec elles, c’est bienveillance et bons conseils assurés.

Le conseil que je peux vous donner après mon expérience du portage c’est : mariez-vous avec MMM (mais je crois qu’il est déjà pris) car il a une faculté de compréhension assez rare associée à un don tout à fait étonnant pour la vulgarisation des explications ou prenez des cours avec l’équipe de JPMBB. Keren et Olivier ont une vraie passion pour ce qu’ils font et ils sont d’une patience rare. Bref, allez-y les yeux fermés (mais pensez à les ouvrir lors du cours, hein).

Epilogue : une fois rentrée chez moi, j’ai essayé de porter Fleur de Sel. Sur le côté, elle n’a vraiment pas aimé. En revanche, j’ai réussi à la mettre sur mon dos… Je sais, c’est le talent (et les conseils de Keren et le coup de main de la Poule Pondeuse). La hauteur m’a semblé bonne, le serrage aussi. Seulement, ayant une écharpe longue et m’étant entraîné avec une écharpe courte, j’ai un peu improvisé sur la fin pour ne pas que ça traine et terminé de manière assez, heu, comment dire… moche ! Fleur de Sel a bien aimé (je ne l’ai même pas faite glisser par terre) et je sens que nous allons nous faire quelques balades sur le dos la demoiselle et moi… Merci JPMBB.

PS : bienvenue à Alanis et Hugo.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi