La prématurité

De l’autre côté

photo-18Lundi, j’étais donc avec Miss Fleur de Sel à l’Hôpital des Clefs pour son vaccin mensuel qui fait mal mais qui protège contre le VRS qui file des vilaines bronchiolites. Pour différentes raisons, le vaccin ne s’est pas déroulé comme d’habitude. Normalement, nous attendons au rez-de-chaussée avec plein d’autres enfants et le vaccin se déroule dans une salle de consultation. Là, nous sommes montées toutes les deux au 3e étage, celui de la néonat qui l’a hébergée le premier mois de sa vie. Dans l’ascenseur nous avons croisé mon amie chef de clinique qui m’a suivie lors de mon hospitalisation en grossesse patho. Elle était drôlement contente de voir Fleur de Sel aussi grande et belle qui dormait à poings fermés, les pieds dépassant du cosy. Contente et soulagée, je crois. Nous avons ensuite attendu dans la salle des parents qui se trouve à l’extérieur du service car l’accès à la néonat est réservé aux soignants et aux parents. C’était la salle où je tirais mon lait car il était interdit de le tirer dans le service à ce moment-là. Dans cette salle se trouvait un monsieur aux traits tirés. Nous avons échangé un sourire et commencé à parlé. Son bébé né à 32 SA était en soins intensifs, il avait l’air au bout du rouleau. Alors je lui ai parlé de notre mois passé ici avec Fleur de Sel, de la longueur du séjour (pourtant pas si long comparé à d’autres), des espoirs de sorties, des déceptions, des inquiétudes, des machines qui sonnent tout le temps, du peau à peau si important, du bout du tunnel qui arrive un jour… Je lui ai dit, il y a un an, nous étions à votre place, vous serez à la nôtre l’année prochaine. 

Il y a un an, je me souviens avoir croisé une maman qui venait pour ce fameux vaccin avec sa fille que je trouvais immense par rapport à ma toute petite Fleur de Sel. Je venais de pleurer pour je ne sais plus quelle raison et cette maman m’avait dit cette simple phrase : “courage, c’est long mais ça a une fin” avec un regard qui disait : je sais.

Lundi, j’ai réalisé que nous étions passé de l’autre côté et que la prématurité, même si elle a laissé quelques séquelles, est du passé.

PS : la photo, c’est MMM et Kouign Amann sur la plage la semaine dernière. Cette bouffée d’air pur deux jours après le premier anniv de Fleur de Sel contraste avec son premier mois passé dans l’air climatisé de l’hôpital. 

PS 2 : une pensée pour Ninitiou qui a dû avoir ses jumeaux cette nuit… 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi