Lis ma vie

Frère et soeur

photo2recadre.jpgNous aurions voulu que Kouign Amann vienne avec nous chercher Fleur de Sel pour sa sortie de l’Hôpital des Clefs mais cette sortie étant sans cesse reculée au dernier moment, nous n’organisions plus rien parce que bon, au bout d’un moment, ça devenait lassant.
Et puis le jour J est arrivé sans que nous le réalisions bien. Et Kouign Amann était à la crèche. Adieu l’image d’Epinal du Papa, de la Maman et du grand Frère qui sortent de l’hosto main dans la main en regardant amoureusement le cosy de la petite nouvelle. Adieu les cheveux au vent, l’image qui passe au ralenti et la musique larmoyante.

Kouign Amann a donc découvert sa soeur en rentrant. Je suis allée le chercher à la crèche et dans la voiture je lui ai dit “tu sais qui nous attend à la maison ?” – “Papa !” – “Oui et qui d’autre ? Fleur de Sel l” – “Sel ? Ensemble la famille”. Bon, il avait donc bien compris que la famille, c’était désormais 4 personnes dont Fleur de Sel, qu’il appelle Sel parce que bon, faut l’avouer, son prénom est un poil long.

Arrivé à la maison, Kouign Amann est allé vers le couffin, il a regardé sa soeur et nous a offert un petit sourire, celui qui lui donne les yeux qui brillent. “Oooooooooh, Sel !”. Puis il a foncé chercher toutes les peluches offertes à sa soeur et les a balancé par dessus le couffin (heureusement MMM a fait cordon sanitaire). Comme quoi, il avait bien compris quand je disais “les peluches sont à Fleur de Sel, elle te les prête mais il faudra lui rendre quand elle viendra vivre à la maison”.

Depuis, il fonce voir sa soeur dès qu’il rentre à la maison (nous sommes presque devenus invisibles dans ces moments-là), il s’inquiète dès qu’elle pleure, il fait des câlins au couffin et lui embrasse les pieds (consigne des docteurs en raison de la prématurité de Fleur de Sel), il dit “j’aime Sel” et si on tourne le dos, il lui caresse les cheveux en s’extasiant “doux, doux”. Bref, cette petite soeur est bien la sienne et il prend son rôle très à coeur.
Autant l’avouer, MMM et moi sommes complètement gagas et nous ne nous lassons pas de les admirer : lui, en grand frère protecteur, elle, en petite soeur sur qui il faut veiller.

PS : si ses relations avec sa soeur sont au beau fixe, Kouign Amann rappelle toute de même à ses chers parents qu’il est encore petit. Nous avons donc le droit à des réveils “Mamaaaaaaaaan” ou des réveils “biberons, biberons, j’ai faim”. Il a raison, si je dormais 3 heures de suite, ça serait scandaleux. Malgré ces petits inconvénients, je n’arrive pas à vous dire à quel point je suis heureuse d’avoir mes deux gremlins auprès de moi, auprès de nous.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi