Lis ma vie

Le rythme en couleur

Le coloriage et moi, ça fait deux. Même un peu plus vu mon niveau d’inaptitude.
Pourtant, il n’y a rien de très difficile dans le coloriage, il suffit de ne pas dépasser les traits mais pour moi, c’est un vrai défi. Pas la patience, pas la précision.
Remarquez c’est pas vraiment handicapant de ne pas être bonne en coloriage à l’âge adulte. Enfin, c’est ce que je pensais naïvement. Parce que depuis que Kouign Amann est à la crèche, le coloriage, c’est tous les jours.

“On va vous donner une feuille de rythme à remplir pour apprendre à connaître le rythme de Kouign Amann” m’a dit la gentille directrice lors de notre premier entretien. J’ai presque trouvé ça rigolo : du bleu pour la nuit, du rouge pour les temps éveillé, du jaune pour les repas et des croix pour les selles. Et du vert pour les pleurs mais Kouign Amann ne pleure jamais. C’est donc avec application que j’ai commencé à remplir cette feuille de rythme.

Une fois cette feuille remplie et l’adaptation terminée, quel n’a pas été mon étonnement quand Roberta m’en a donné une autre. Puis une autre et encore une autre…
Résultat, après 3 mois et demi, on en est toujours à colorier le rythme de notre fils.
Pas que ce soit hyper contraignant mais bon, faut y penser. Quand à la fin du week-end, il faut se rappeler des horaires des selles de Monsieur sur 48 heures, niveau précision, nous n’excellons pas.
Et pour tout vous dire, quand on a un peu trop dormi le matin et qu’il faut remplir la feuille debout appuyé contre le mur avec Kouign Amann qui couine parce qu’il ne veut pas enfiler son manteau, MMM et moi ne faisons pas dans l’esthétique ni dans le témoignage historique.

Bref, cette feuille de rythme, c’est une tannée. Aussi, MMM et moi avons été totalement indignés et nous nous sommes sentis extrêmement trahis quand Roberta, l’auxiliaire de Kouign Amann a dit : “Oh, les grands-mères, on ne va pas leur faire faire la feuille de rythme pendant votre voyage au Japon”. Ah bon et pourquoi elles ne se taperaient pas la corvée de coloriage les mamies alors que nous on ne nous demande pas notre avis ? Hein, franchement, c’est trop injuste. A sa décharge, je pense que Roberta aussi en a un peu marre de cette feuille (et qu’elle est aussi mauvaise en coloriage que moi) mais il doit y avoir des directives qui traînent pour montrer l’importance de la feuille de rythme comme support dans la communication avec les parents… Niveau communication avec les auxiliaires, MMM et moi sommes plutôt bons, donc la feuille, what’s the point ?

L’événement des mamies a créé une brèche dans le système et MMM et moi allons attaquer pour savoir si “on va la remplir encore longtemps la feuille de rythme, vous pensez” ? Ou alors, va falloir songer à s’acheter des crayons de couleur…

PS : vu le nombre de croix, vous imaginez ce qu’il coûte en couches le Kouign Amann ?
PS 2 : voilà des filles bien plus douées en dessin et en coloriage que moi : www.filleswithcolor.fr – une initiative très sympa de Cococerise (une fille aussi charmante que son pseudo) et d’autres bloggeuses (dont Anne-So de Cachemire et Soie et Vert-Cerise que j’aime à lire).

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi