Santé

Un lundi qui pique

ça faisait quoi ? Waouh ! Au moins 18 jours que nous n’avions pas rendu visite à la Belge !
Pourtant, j’étais décidée à n’emmener Kouign Amann chez elle que pour son rappel de Prevenar (le vilain vaccin qui fait mal) et son vaccin ROR (rougeole oreillons rubéole) pour son premier anniversaire ou en cas de maladie très grave et très méchante. Sauf que, car vous le savez, dans la vie, il y a toujours des “sauf que”, la Belge m’avait dit un truc : ” si vous entendez qu’il y a une épidémie de rougeole, venez directement le faire vacciner”.
Oui, la rougeole, ça va on n’en meurt pas… Il attendra bien encore quelques semaines avant d’avoir son vaccin.
C’est donc avec cette phrase de la Belge dans un coin de la tête que je regarde un épisode de Private Practice (un dérivé de Greys Anatomy) et là, que se passe-t-il ? Un enfant meurt de la rougeole… Gloups… Ce qui me fait revenir en mémoire l’histoire d’une fillette de douze ans décédée de la rougeole la semaine d’avant mais dans la vraie vie…
Et jeudi, devinez quoi ? J’ouvre Le Parisien (le journal qui a le record du monde de faits divers à la page) et que lis-je ? Il y a des cas de rougeole en Seine-Saint-Denis (soit à 700 mètres de la maison) et les enfants scolarisés non vaccinés sont invités à le faire. Sachant qu’en plus, mon Kouign Amann vit désormais en collectivité et que ce vaccin est conseillé à partir de 9 mois dans ces cas-là, je n’ai pas réfléchis longtemps. Hop, on vaccine !
Et au cas où j’aurais eu un doute, Mamily m’a dit qu’elle-même avait une grave rougeole étant petite et qu’elle avait failli y rester… C’est drôle, c’est comme quand on a une poussette, on se rend compte qu’il y a des milliers de poussettes dans les rues. Là, en étant attentive à la rougeole, je me suis rendue compte qu’on en parlait tous les jours, que ce n’était pas toujours anodin et que la vaccination n’était encore une fois pas un truc à prendre à la légère.

Hier nous sommes donc allés en équipe, MMM, Kouign Amann et moi, rendre une petite visite à la Belge. Kouign Amann n’a rien senti mais n’a pas on plus sauté au cou de la Belge qui lui offrait pourtant une jolie immunisation pour ses 11 mois (déjà !). La belge nous a dit qu’il y a avait d’ailleurs un cas dans une école de Banlieue-sur-Marne et que donc, j’avais très bien fait de venir.
La Belge en a profité pour regarder les séquelles du BCG : “bcgite !”. On ne pourra pas dire qu’elle ne nous avait pas prévenus… Oui, Kouign Amann a une “jolie” boursouflure” avec un point blanc qui suinte. Rien à faire si ce n’est mettre une compresse entre la peau et le body et surtout, ne pas presser pour faire sortir le liquide.

Pour la suite du vaccin ROR, les retombées sont attendues entre 5 et 12 jours après la vaccination. Chouette, on sera en plein pendant nos vacances !
Comme l’avait souligné Miss C lors d’un billet sur le BCG, il est vraiment difficile pour nous parents de décider si oui ou non, on vaccine ou dans son cas si oui ou non, on déclenche l’accouchement. Nous sommes parents, pas médecins alors on fait de notre mieux en prenant des décision selon notre vécu, en espérant ne pas faire trop de bêtises…

Sinon, la spirale de “je casse tout ce que je touche” a continué hier : l’administration d’overblog était out (donc je n’ai pas pu publier), le cadeau muscial offert à Kouign Amann par notre dentiste (oui, notre dentiste nous offre des cadeaux…) a un faux contact et la poussette que l’on nous prête pendant que la notre est en réparation tire aussi à gauche. Mon magnétisme est tellement puissant que bientôt, je vais tordre des cuillères…

Edit : j’ai oublié dans la série “je casse tout…”. J’ai jeté un sac entier de tasses à ranger à la cave en pensant que c’était du verre… Pour le coup, on a moins de tasses à ranger…

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi