Lis ma vie

Titus, le foetus

Vous avez peut-être remarqué mais je suis un peu… farfelue… Pas méchament farfelue, non, juste un peu, juste ce qu’il faut… J’aime construire un univers où je donne des surnoms à tout et n’importe quoi.

Exemple du lexique  marjoliemaman :
– le scooter de Monsieur Mon mari = Scooty le scooter
– le topcase du scooter de MMM = Topy le topcase
– un smack  = un bisou-bouche
– la tétée = le Happy Meal
– un chien = un didier
– le plus jeune au boulot = Petitou
et j’en passe et des meilleurs !

Le problème, c’est que c’est devenu une habitude et que beaucoup de choses ou de gens autour de moi ont un surnom donné par mes soins…

Aussi, quand enceinte d’un peu plus de deux mois, je découvre dans un guide de la future maman que je porte en moi, non plus un embryon mais un foetus, la première chose qui me vient à l’esprit c’est : “Titus le foetus. Dans mon ventre grandit Titus, le foetus”… On ne sait pas encore si c’est une fille ou un gars, alors dans le doute, il y a aussi “Tita, la féta”… Oui, je sais, je suis complètement perchée mais je vous l’ai dit, c’est plus fort que moi cette petite manie !
Loin d’avoir honte (et pourtant, y’ a de quoi) du surnom que j’ai trouvé, je m’en ouvre à mon entourage. MMM adore, mes copains et copines en rigolent , la famille aussi et au final, tout le monde appelle le petit locataire de mon ventre Titus ou Tita.

Le jour de l’écho du 6e mois, alors que tout le monde avait parié sur Tita, nous voyons, MMM et moi, un petit zizi sur l’écran… “C’est Titus”, voilà comment j’annonce la nouvelle à nos proches ! Trois jours plus tard, nous trouvons le prénom de Kouign Amann (dans la vraie vie, il ne s’appelle pas vaiment Kouign Amann, c’est juste pour préserver son anonymat et éviter les réunions de fan club sous nos fenêtres…). Pourtant, MMM et moi allons continuer à l’appeler Titus jusqu’au jour de sa naissance… Les proches appellent pour prendre des nouvelles de Titus, tout le monde a intégré ce surnom.

Rien de mal jusqu’ici, sauf que MMM a beaucoup apprécié ce petit surnom, tant qu’il a voulu le donner en 2e prénom à Kouign Amann. Après avoir longtemps résisté, c’est moi qui ai insisté le jour J pour que Titus figure sur son état civil en 3e place après le prénom de ses grands-pères…
Je pense que notre fils va nous faire la tronche à l’adolescence parce que Titus, ça va pas être facile à assumer devant les copains… J’aurais pu faire pire, Titus, c’est quand même un empereur romain… ça aurait pu être “Minus le foetus”… Il s’en sort bien finalement…

En tout cas, pour le prochain ou la prochaine, va pas falloir que je fasse n’importe quoi dans mon choix de surnom !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi