Bretagne

A faire avant la Bretagne

photo-114.JPGRésumons la situation : Kouign Amann est en vacances de la crèche depuis une semaine. Il a été viré car sa dérogation arrivait à échéance le 1er juillet. Depuis, il reste à la maison avec sa Marjoliemaman. Sans faire de sieste et en ayant beaucoup de mal à rester au calme dans sa chambre. Du côté de Fleur de Sel, c’est la trachéo-bronchite qui fait rage. Elle ne va donc pas à la crèche depuis jeudi, tousse comme si elle avait la tuberculose, me fait consulter la Belge jusqu’à 23h45 et dort très mal (en raison de sa toux, logique).

Kouign Amann partira le 15 juillet avec TontonXav, TataCaro et MaxiMax pour 9 jours chez Mamily avant que je ne le rejoigne pour une grosse semaine avec sa soeur (pendant ce temps MMM va bosser. Qui a dit “comme d’hab ?”). A notre retour de chez Mamily, on sera le 2 août et nous devons déménager le 9 août au plus tard.

Je vous laisse compter les heures “cool Raoul sans enfants” qu’il me reste pour préparer le déménagement vers la Bretagne. Ouais, ça fait pas des masses.

Petite check-list de ce qu’il me reste à faire avant le 9 août :

* Organiser la logistique du déménagement. Ce qui est relativement compliqué vu qu’on n’a pas encore la date de signature d’achat de la maison et qu’on ne signera pas avant le 22 août. Nous serons SDF pendant une petite quinzaine de jours (des SDF de luxe puisque nous serons chez Mamyvonne) et pour nos meubles, ben on verra. J’espère simplement que l’on pourra emménager avant la rentrée scolaire de Kouign Amann.

* Remettre l’appart que l’on vend un peu decker (oui, comme Black & Decker vu les menus travaux prévus). Genre recoller les galets qui sont tombés de notre baignoire parce qu’une fille un peu maladroite a fait tomber la trappe d’accès à la tuyauterie en donnant le bain à ses enfants. Ou recoller les lattes du parquet qui se font la malle.Ou repeindre deux trois bricoles.

* Faire les cartons. Là, j’ai juste envie de partir en courant parce que faire des cartons avec deux enfants dans les pattes ça doit donner ça : je mets des trucs dans les cartons, ils les sortent, je mets des trucs dans les cartons, ils les sortent… Le tonneau des Danaïdes, ça s’appelle.

* Trier le linge des enfants et le ranger par âge. ça aussi, ça devait être une torture antique.

* Trier mes vêtements. En donner, en jeter, en garder. La question est : vais-je réussit à jeter mon jean’s 501 ? Le jean’s référence, celui que je portais quand j’ai rencontré MMM et que je ne peux plus porter depuis 2005 ? Suis pas certaine. Parce que le jeter, c’est faire une croix définitive sur ma ligne de jeune fille et même si je sais que je ne rentrerai plus jamais dedans, je garde un mini espoir.

* Trier mes livres, notre vaisselle, notre linge de maison, nos bibelots… Au secours.

* Dire adieu (enfin plutôt “à bientôt”) à nos amis. Je prévois un nombre incalculable de piques-niques, goûters, apéros pour que l’on se dise au revoir à ceux que l’on aime et que l’on se fasse plein de promesses pour le futur.

* Travailler un peu.

* Allez chez le coiffeur faire ma couleur et me faire épiler pour mes quelques jours de vacances mais là, ça relève de la pure fiction.

* Trouver quelques minutes pour me reposer et ne pas arriver en Bretagne en mode “je craque, j’en peux plus”.

 

Il paraît que le déménagement est l’évement d’une vie le plus stressant après un décès. y’a moyen que cela soit vrai…

Bon week-end à tous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi