Lis ma vie

Pardon, mon fils

photo-101Mon cher Kouign Amann,

Hier, ton papa, toi et moi avons pris du temps pour toi. Le temps de parler de toi, ensemble. Le temps d’essayer de comprendre pourquoi tu fais des crises de colère si violentes et si dévastatrices. Nous voulions comprendre pourquoi les émotions débordent à l’intérieur de toi, surtout quand tu es avec moi. Nous n’avons certainement pas compris complètement le pourquoi du comment mais en prenant ce temps, tout cela nous paraît plus évident.

Tu a marché à 12 mois. Tu parles depuis déjà très longtemps en conjugant passé, présent et futur (tu as juste quelques problèmes avec tiendre et viendre mais c’est du détail). Tu es propre de jour comme de nuit depuis tes 2 ans et demi, les accidents nocturnes se comptant sur les doigts d’une main. Tu fais des puzzles de 60 pièces les yeux presque fermés. Tu déchiffres de nombreuses lettres et comptes jusqu’à 15. Tu es un petit garçon bourré d’humour qui est toujours à l’affût d’une bonne blague ou d’un bon jeu de mots.Tu es beau à tomber mais ça, tu n’y peux pas grand chose, ton papa et moi avons juste très bien travaillé.

A 19 mois, nous t’avons demandé d’être courageux. Moi, ta maman, je n’allais pas pouvoir rester avec toi. Et puis je suis revenue. Et repartie. Et revenue et repartie. Quand ta soeur est née, tu avais 21 mois. J’ai eu besoin de passer beaucoup de temps avec elle parce que ma présence était vitale. Je t’ai expliqué tout ça même si c’était difficile pour toi, tu l’as bien compris et encore une fois, tu t’es montré très courageux. Tu as bombé le torse, serré tes petits poings et attendu que les temps soient plus calmes. Tu es devenu un grand frère attentif alors que tu n’avais rien demandé. Je suis fière de te voir apprendre des choses à ta soeur et la surveiller comme si c’était un trésor de pirates.

Pardon mon fils car j’ai parfois oublié que tu étais petit. Je l’ai oublié car pour un petit garçon de 3 ans, tu te débrouilles très bien sur plein de niveaux. Tu nous combles de fierté et pourtant, je suis parfois encore plus exigeante et te demande plus alors que tu fais déjà tant. C’est normal que “ça” déborde et que tu ne sâches pas quoi faire de certains sentiments. Tu as vécu des choses que peu d’enfants vivent. Pardon mon fils, car je le réalise seulement maintenant, tu n’as que 3 ans.

Avec ton mon amour, ta Marjoliemaman.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi