Lis ma vie

Merci 2020

A l’échelle collective, 2020 a été éprouvante et je crois même que ce mot est faible. J’ai senti la peur, la tristesse, la mort et le chaos souffler partout. Je n’ai écouté que le minimum d’informations, juste pour me tenir au courant et en connexion avec la réalité collective mais c’était suffisant pour me rendre compte de la violence de cette année pour bien des gens.

Alors voilà, mon bilan à moi est à l’inverse même s’il est toujours compliqué de dire que cela va bien quand le monde autour souffre.

Je réalise à quel point 2020 a été une année importante pour moi. J’ai eu souvent l’impression de ne rien faire et pourtant, j’ai avancé à une vitesse folle dans plusieurs de domaines.

Comme chaque année, je vous propose en vrac et sans ordre aucun, le bilan de l’année qui vient de s’écouler :

– 2020 a été un accélérateur incroyable alors que j’ai eu de longues périodes d’inactivité. ça a été une période d’incubation. J’ai préparé, intégré, récupéré que cela soit au niveau professionnel, au niveau du yoga et même au niveau personnel. J’ai eu de longues périodes de jachère qui étaient nécessaires. J’ai même eu un petit burn out de l’écriture et ça s’est ressenti ici. Comme si après avoir tant écrit depuis plus de 20 ans au niveau professionnel nécessitait une pause. Il me fallait mettre ma terre au repos pour pouvoir donner naissance à de nouvelles choses.

J’ai confiné avec bonheur pendant 8 semaines lors du premier confinement avec les miens. Nous étions dans une bulle tous les cinq dans notre maison. MMM s’occupait de tout et son sens de l’organisation nous a sauvé de la débandade (souvenez-vous son planning de folie !). J’ai pu me concentrer uniquement sur le livre que j’écrivais. N’avoir qu’à bosser et mettre les pieds sous la table, ça ne m’étais jamais arrivée.

– J’ai ouvert un groupe de méditation, nous nous retrouvions tous les soirs à 21h à distance pour méditer ensemble et c’était un moment très important dans nos journée. J’ai adoré que MMM se joigne à moi et d’ailleurs, il continue parfois.

– J’ai sorti trois livres. Le dernier a vu le jour le 12 novembre et je l’adore. Il est mis parfaitement en images par Lise Desportes avec Anne Bazaugour comme responsable éditoriale, j’espère que l’Univers m’enverra d’autres projets avec ces deux femmes car c’était vraiment un bonheur.

– J’ai eu le Covid. Et Fleur de Sel aussi. ça nous a valu 3 semaines d’isolement total alors que MMM était isolé à Paris. Paradoxalement, c’était une période très gaie. Nous nous sommes beaucoup marré avec les enfants et l’ambiance à la maison était détendue.

– Les enfants ont passé BEAUCOUP de temps avec moi à la maison. Entre les confinements, le Covid, les vacances et leurs maladies, j’ai eu très peu de temps sans eux. J’ai géré (merci le kundalini) jusqu’à la dernière semaine de décembre où j’avais encore une fois deux enfants malades (d’un virus qui n’était pas le Covid) qui restaient à la maison. J’ai dégoupillé, j’étais à deux doigts de décider de ne plus travailler et de devenir mère au foyer puisque de toute façon je ne pouvais rien faire d’autre. Bon, vous imaginez bien que ça n’a pas duré longtemps mais si j’étais salariée, il y a longtemps que j’aurais été licenciée vu le nombre de jours enfants malades dont j’ai besoin !

– Mon coaching avec Olivia a continué à un rythme un peu moins soutenu mais les effets ont encore été bluffants. Merci Olivia de m’accompagner si bien.

– J’ai passé mon niveau 1 de yoga kundalini. En janvier, 6 mois après avoir découverte le kundalini, je commençais cette formation qui ne ressemble à aucune autre. Grâce à l’enseignement et à la pratique intensive, j’ai pu faire un bon gros ménage intérieur et rallumé la lumière à certains endroits. Je suis présentement encore en train de sortir les poubelles de mon subconscient mais c’est un travail de longue haleine et il paraît que les sacs sont de plus en plus petits avec le temps… J’avais envie de vous partager cette photo de moi prise en train d’étudier pour mon examen écrit au mois de juin durant la semaine en immersion. Avec Monica qui prenait la photo, nous nous sommes marrées comme des baleines et comme elle l’a justement fait remarquer, tout ce que l’on a appris ainsi, on le retient mieux car c’est connecté à la joie.

– Je suis donc désormais professeur de yoga kundalini ! Et je donne des cours avec un grand plaisir une fois par semaine. C’est passionnant cependant, je ne souhaite pas y consacrer plus de temps ou ne faire que ça parce que je vibre aussi très fort pour d’autres choses qui me sont tout aussi essentielles.

–  KA a eu 12 ans et MMM 42, tout ça pendant le confinement. Petite Gavotte a eu 8 ans, j’ai eu 42 ans et Fleur de Sel a soufflé sa 11ème bougie. Nous avons aussi fêté nos 13 ans de mariage.

– Les enfants ont fait leur rentrée en 4ème, 6ème et CE2 (et moi en écrivant ça, j’ai fait ma rentrée à l’EHPAD).

– Nous avons manqué de temps en amoureux avec mon mari. Même notre escapade en Casa Mirabilia nous a semblé bien trop courte.

– J’ai eu mal au genou pendant 11 mois et demi. Le 31 décembre 2019, alors que nous nous promenions en amoureux, j’ai glissé en promenade, mon genou a plié dans un sens tout à fait anormal et j’ai tout de suite dit “c’est grave”. J’ai lutté, fait comme si ça n’était rien et j’ai eu mal plus que de raison et pendant de longs mois. La douleur a fini par passer après un traitement composé de kiné, d’une infiltration, d’une méditation et de quelques minutes de vélo d’appartement par jour (merci Céline pour le prêt de la monture !). Je suis toujours en rééducation mais je n’ai plus mal, le soulagement.

– J’ai eu plus de souci de réseau téléphone et internet que dans toute une vie…

– Nous avons passé une super semaine à la montagne avec Les Villages Clubs du Soleil à Vars.

– Avec Céline, nous avons ré-enfourché nos vélos électrique pour explorer la Vélodyssée côté Finistère cette fois et c’était trois jours vraiment canons. en plus j’ai attrapé plein d’arcs-en-ciel !

– Nous avons passé une semaine à Groix avec les filles, Mamily et Papily. On a passé de superbes moments et j’espère vite y retourner.

– J’ai encore plus goûté le fait de vivre à côté de nos parents, particulièrement pendant le confinement où je pouvais voir Mamily tous les jours, même de loin.

– Nous avons avec MMM posé nos envies pour nos prochaines rythme de vie. Nous avons commencé à faire bouger les choses et 2021 va nous permettre de commencer la mise en place. Step by step.

– J’ai gagné beaucoup moins d’argent que les années précédentes, il y a eu le Covid évidemment mais j’ai également reçu peu de propositions en accord avec mes valeurs donc j’ai refusé beaucoup de choses. Pour autant, je n’ai manqué de rien et j’ai rentré pile ce qu’il nous fallait financièrement, j’ai même mis un peu d’argent de côté. Et finalement la prospérité c’est ça : avoir pile ce dont on a besoin.

– Ma Sakura a eu le droit à un petit coup de peinture et je l’aime encore plus en rose !

– J’avais des projets concernant ma contraception mais ils ont été contrariés par le Covid…

– 2020 m’a aussi offert un très très beau cadeau mais cela fera l’objet d’un autre billet plus tard, vous connaissez mon amour du suspense à deux balles…

Mon mot de l’année était JUMEAUX (double, deux, d’eux) – aucun rapport avec les lignes précédentes, hein. Il y avait effectivement ces deux vingts qui se répondaient, comme un effet miroir et ça a été le fil rouge de mon année, je ne m’en rends compte que maintenant. Me reconnaître dans l’autre pour mieux m’explorer. Voir ma lumière et mon ombre, jumelles l’une de l’autre et accepter de ne pas vivre que dans la lumière ou que dans l’ombre (à base de yin et de yang, a work in progress). J’ai aussi sorti deux livres le même jour, des jumeaux donc à une date symbolique : le 20.02.2020. J’aime bien ce clin d’oeil. Et puis j’ai été traversée très souvent par des images de gémellité et cela m’a fait sourire ou grandir.

Pour résumer, 2020 a amorcé la réalisation des changements que j’avais entamés en 2019

Alors merci 2020 pour tout ça. Pour les bons et les mauvais moments. Pour les larmes et les rires. Pour la douceur et pour la colère. Merci de tout ce qui nous a fait avancer ma famille et moi pendant cette période sacrément particulière.

Et vous, quel est votre grand bilan de 2020 ? Aviez-vous un mot totem et si oui, comment a-t-il sonné ?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

33 commentaires

  1. Répondre Béatrice 11 janvier 2021 à 17 h 30 min

    Pas de mot totem mais une année 2020 pleine de chouettes trucs (mariage et retraite notamment … j’en ai fait un billet hier 😉 ).
    Belle année 2021 encore une fois !

    • Répondre Marjoliemaman 11 janvier 2021 à 20 h 17 min

      Et que de rebondissements avec ce mariage ! Je t’embrasse bien fort Béa !

  2. Répondre Cyann 11 janvier 2021 à 19 h 15 min

    Une année dense ici aussi. On a déménagé entre les deux confinements, vers le jura. Un déménagement attendu, vers une region plus verte. Un grand bonheur mais ausi un boulversement à traverser. Un nouveau boulot à debuter pour moi, un gros ral le bol, et le debut des révisions pour un concours vers une autre vie professionnelle. Notre mariage reporté. Une année en montagne russe qd je la résume. Mais paradoxalement j en garde surtout le temps passé avec mes enfants, avec mon chéri. Les expériences de couture et de potager. Comme si j avais ouvert une fenêtre vers une autre vie, avec moins de déplacements, moins de sollicitations. Je crois que c est ce qui est a la base de mes envies de reconversion. Bref, je suis désolée, mon commentaire se regarde le nombril. Mais 2020 m a fait bougé, et je crois que ce n est pas fini !

    • Répondre Marjoliemaman 11 janvier 2021 à 20 h 18 min

      Ah mais c’est le concept de se regarder le nombril quand on fait son bilan donc merci à toi pour ces partages. Tu sembles aussi représentative de ce que 2020 a fait bouger chez pas mal de monde, un ralentissement et plus de contact avec la nature.

  3. Répondre Laure 11 janvier 2021 à 19 h 27 min

    Merdique sincèrement je cherche mais je trouve pas d autres mots
    Problèmes de boulot pour mon homme et moi, on a limite perdu nos tafs et on doit changer de boulot, gros problème de santé pour ma part ou je devais faire des allers retours à Paris en urgence, mes enfants ont pété un câble pendant le confinement (mon 6 ans a fini chez le psy, l éducation en famille c est définitivement bannir pour mes 2 labradors hypersociables), je crois qu ils nous détestaient a la fin et voulaient aller vivre chez leurs profs, l agence immobilière a voulu nous imposer un déménagement en plein confinement, ça et d autres joyeusetés administratives…

    bref tout ça pour dire que je ne suis même sûre de garder des photos de 2020 et que 2021 ne peut-être que meilleur (sauf astéroïde qui tombe sur ma maison )
    Je me sens beaucoup plus légère depuis le 1er janvier
    Bonne année à toutes et tous !

    • Répondre Cyann 11 janvier 2021 à 20 h 36 min

      Je te souhaite de tout cœur plus de sérénité en 2021 !!!

    • Répondre Marjoliemaman 11 janvier 2021 à 20 h 41 min

      Waouh, effectivement, ça a dû remuer pas mal. L’école à la maison, nous ne sommes pas tous faits pour ça (je lève la main bien haut !). Je te souhaite une année plus douce et moins fatigante et je t’embrasse si tu le permets.

  4. Répondre Florence 11 janvier 2021 à 20 h 08 min

    Humm… mes mots totem étaient :
    – Confiance
    – Atelier
    – Spiritualité

    L’année 2020 a été rude, notamment avec le décès de mon oncle (plus ou moins attendu) et surtout le décès du fils d’un couple d’amis. Ca a été dévastateur pour eux évidemment mais ça a mis en lumière ma propre peur. Je ne suis pas parvenue à en parler, je garde cet événement traumatisant dans un coin en me disant qu’il me faudra certainement un accompagnement sur le sujet.

    Ensuite, il y a eu la découverte de la montagne en famille cet été, un électrochoc également mais cette fois ci totalement positif. Un gros coup de cœur pour Lescun ! On y retournera dès que possible.

    Enfin, ce que je vais retenir surtout c’est l’achat de mon local commercial pour m’installer mon atelier d’artiste peintre professionnelle et la vente de mes premiers tableaux ! J’ai compris où était ma place et ce n’est pas dans mon travail de salariée !

    Mon mot totem pour 2021 c’est ALIGNEMENT.
    Un vaste programme !

    • Répondre Marjoliemaman 14 janvier 2021 à 8 h 26 min

      Tes mots ont été particulièrement puissants en 2020. L’effet miroir des situations de notre entourage est parfois percutant mais le remarquer est déjà un grand pas. Bel alignement pour 2021 !

  5. Répondre Anne 11 janvier 2021 à 20 h 58 min

    A titre professionel, ce fut une tres bonne année, j’ai evolué professionelement j’ai le poste que je voulais depuis de nombreux mois, j’ai gagné le respect de mes collegues et superieurs, meme si le premier confinement a été trés difficile, j’ai la chance de bosser dans une entreprise qui nous a bien traités. cote famille, ben on s’en doutait un peu mais on est pas fait pour l’education en famille…. mais sur beaucoup d’aspect, nous avons tiré du positif de cette année, on etait bien tous les 4, on a ralenti, passé du temps avec les enfants et ensemble.
    j’essaye de progresser sur mon angoisse et mon stress, et la dessus on peut pas dire que 2020 aide et j’ai du mal a me couper des news pour me proteger, mais j’y travaille…
    J’espere vraiment en 2021 reprendre une vie sociale digne de ce nom avec des soirées qui s’eternisent à refaire le monde, des concerts à l’olympia et des WE à ricaner avec les copines de tjrs

    • Répondre Marjoliemaman 14 janvier 2021 à 8 h 29 min

      Bravo pour ces belles découvertes et avancées ! L’éducation en famille a été un sacré défi chez pas la de monde (moi je ne suis pas faite pour ça mais mon mari assure grave par exemple).
      Pour les infos, je n’écoute les infos qu’une fois le matin à la radio (pas besoin d’images- pour me tenir au courant et le soir, je regarde les grands titres sur mon téléphone. J’ai aussi des infos via les réseaux sociaux et c’est déjà beaucoup. Je te souhaite plein de concerts en 2021.

  6. Répondre 100drine 11 janvier 2021 à 21 h 00 min

    Waouh quel beau bilan pour toi !
    “Alignement ” ça promet de belles choses !

    Cet article m’a permis de faire mon propre bilan de 2020…a première vue il paraît très sombre : cambriolage, 3 fausses couches successives pour moi et la maladie pour un de mes proches 🙁
    Mais bizarrement, ce que je retiens de 2020, c’est que j’ai fait le bon choix en changeant de boulot en 2018 car cette année niveau boulot, je me sentais vraiment à ma place…et puis la facilité avec laquelle mon mari, ma fille et moi on a franchi ses épreuves personnelles et toute la situation épidémique de cette année ! Quoiqu’il se passe, on est heureux quand on est tous les 3 !

    Et puis, rien à faire je suis une indécrottable optimiste ! Alors oui, la situation va s’arranger (et un joli bébé va réussir à s’accrocher dans mon ventre et dans nos coeurs !)

    • Répondre Marjoliemaman 14 janvier 2021 à 8 h 31 min

      Pour alignement, je pense que tu répondait à Florence 😉
      Waouh, effectivement, à première vue ton bilan semble bien dur mais la manière dont tu l’éclaires ensuite est superbe.

    • Répondre Marjoliemaman 14 janvier 2021 à 8 h 31 min

      Et je vous souhaite un joli bébé pour 2021.

  7. Répondre Sandra 11 janvier 2021 à 21 h 06 min

    Ici 2020 ça a été un chamboulement assez fort… déménagement, des travaux, des maladies de mes proches, trop de boulot…pas mal de galères mais aussi un vrai rapprochement avec ce qui est essentiel même si ça fait hyper cliché! Quel Sacré bilants as la! !! En revanche j’ai le droit de dire que j’ai du relire 3 fois la phrase qui disait que tu avais eu de longues périodes d’inactivité?? Comme toujours ton parcours m’inspire et me donne des idées, des joies, des envies ou pas d’ailleurs! Être en phase avec ce dont on a n’a pas envie, je crois que ça va être ma prochaine mission! Moi pour bien commencer l’année j’ai testé le kundalini avec une prof pas mal du tout je te rancarderai si tu veux! J’ai bien l’intention de recommencer d’ailleurs! Bises à tous les 5!!

    • Répondre Marjoliemaman 14 janvier 2021 à 9 h 20 min

      Sacré année chez toi aussi ! Et oui oui, j’ai eu des moments d’inactivité, plusieurs même ! J’ai compris que je ne pouvais pas être à fond tout le temps et j’essaie de profiter de ces périodes sans m’angoisser.
      Savoir ce que l’on ne veut pas, c’est déjà un grand pas, ça m’a beaucoup aidé ces dernières années. Savoir fermer des portes et faire de la place ! Belle année Sandra !

  8. Répondre Charlotte F. 11 janvier 2021 à 21 h 48 min

    Un peu comme toi, je n’ose pas souvent le dire trop fort mais j’ai bcp aimé cette année si singulière moi ! On a eu bcp de chance, aucun de nos proches n’a été gravement malades ; comme je suis à mon compte j’ai profité du confinement pr bcp m’occuper de mes filles et ne presque pas bosser, on a fait plein de trucs ensemble, on était déguisés 1 jour sur 2, j’ai appris à monter des films qui ns laisseront de super souvenirs, j’ai l’impression qu’il faisait tt le temps beau et au sortir du confinement j’ai trouvé une nouvelle mission professionnelle inattendue qui m’occupe bien depuis ! L’été 2020 a aussi été profondément marqué par une lourde opération du dos pr ma fille aînée, 7 ans qu’on la redoutait mais ça s’est finalement bien passé et aujourd’hui (avec son 1m85… Bah oui ils l’ont remise droite ! ), elle revit et moi (qui ne l’a vois plus souffrir) avec ! Nous avons eu la chance de passer entre les gouttes (et les confinements) et de ns offrir 3 magnifiques voyages et ns terminons l’année avec la merveilleuse nouvelle d’un bébé à venir pr juillet prochain (après 1 an et 1/2 de galères, FC et autres réjouissances !) !! Alors c’est sur on n’a pas pu fêter nos 40 ans, ni ceux de tous nos potes proches, on a du annuler de beaux événements, weekends réjouissants, soirées, théâtres etc, nos amis et familles nous manquent de ne pas avoir pu les voir souvent… Mais je choisis tt de même de n’en garder que le meilleur et de mesurer la chance que l’on a eu de traverser tout ça d’une si chouette façon ! ❤️

    • Répondre Marjoliemaman 14 janvier 2021 à 10 h 12 min

      Je me retrouve beaucoup dans ton bilan. Je crois qu’on a aussi besoin de gens qui vont bien pour ne pas tous sombrer alors je me fais un devoir d’aller bien. Toutes mes félicitations pour la jolie nouvelle !

  9. Répondre Djahann 12 janvier 2021 à 7 h 55 min

    Tu as eu une année très très intense ! La mienne fut plutôt style “morne plaine” ! J’espère que 2021 sera un peu plus vivante !

    • Répondre Marjoliemaman 14 janvier 2021 à 10 h 13 min

      Les années morne plaine sont utiles je trouve. Elles permettent de se reposer pour laisser pousser de nouvelles choses. Belle année 2021 !

  10. Répondre Nelly 12 janvier 2021 à 9 h 46 min

    Que dire de 2020 ??
    Trop de boulot, j’ai terminé le mois de juillet en étant épuisée, physiquement et moralement … Un mois plus tard, j’apprenais que j’étais malade … opération, traitement lourd … vu comme ça, 2020 a été merdique pour moi !
    D’un autre côté, cette année m’a aussi permis de mieux me connaître et de découvrir que je suis une battante (bien plus que ce que j’imaginais) et que ce n’est pas un putain de cancer qui va m’abattre ! Que j’ai une capacité dingue à digérer les mauvaises nouvelles et que j’ai un optimisme à toute épreuve ! Que j’ai une famille formidable et des amis sur qui je peux compter !!

    • Répondre Marjoliemaman 14 janvier 2021 à 10 h 14 min

      Toutes mes bonnes ondes pour affronter la maladie. Tu as l’air effectivement d’avoir trouvé beaucoup de ressources et c’est inspirant.

  11. Répondre ODILE MINOUX 12 janvier 2021 à 10 h 39 min

    je te lis avec plaisir
    on ne ressent pas les événements pareils suivant sa situation personnel
    2020 n’a pas été très positive pour moi qui vit seule car trop isolée
    mais on essaie de prendre les événements comme ils se présentent sans catastrophisme
    il faut avouer que je souhaiterais que ça change
    bonne journée bisous

    • Répondre Marjoliemaman 14 janvier 2021 à 10 h 18 min

      Chère Odile,
      Je te souhaite une année 2021 pleine de rencontres et d’interactions sociales. Ces gestes barrières et fermetures en tout genre doivent effectivement être bien lourdes quand on vit seul. Je t’embrasse.

  12. Répondre La Belle Arsène 12 janvier 2021 à 13 h 00 min

    Effectivement, il est parfois difficile de dire qu’on a aimé 2020 sachant les difficultés qu’ont peu rencontrer de nombreuses personnes.

    Ici il y a eu des bas: conversation très dure avec mon N+1 à mon retour d’arrêt maladie pour FC (mais vraiment le genre d’échanges qui te fait partir le soir avec en tête le texte de ta lettre de démission, et qui te met plus bas que terre pour quelques mois); coup de massue sur notre projet d’adoption. Perte financière suite à mon arrêt pour FC (c’est dég… mais voilà…). Ménopause installée à un âge où… ben )à un âge où on n’est pas censé être ménopausée, hein, mais avec une pré-ménopause à 35 ans, forcément… On a très peu nos familles, qui nous manquent.

    Et puis des hauts: j’ai aimé la période de confinement, qui a permis d’introduire le télétravail dans mon entreprise. J’aime la période actuelle, avec l’alternance travail en présentiel / télétravail qui me semble idéale pour moi. Aucune perte financière, pas de problème de santé. L’vantage de la ménopause rpécoce (puisqu’il faut en trouver) est que je suis débarrassée des douleurs de l’endo. Elles avaient bien bien régressé gâce à divers changements d’alimentation, mais là je suis libérée-délivrée… et heureuse de l’être.

    A défaut d’assister en présentiel à une formation de couture assez onéreuse qui demandait en plus que je prenne une semaine de congé, j’ai pau acheter cette formation sous forme de cours video pour une somme très modique. Alors bon, le support est un peu léger, je ne suis pas très satisfaite, mais avec mon expérience je m’en tire, et j’ai économié un bon millier d’euros environ. 🙂

    J’ai (re)découvert le yoga, que j’avais pratiqué en dilettante, généralement pour le côté “stretching” qui venait compléter les cours d’aérobic et autres en salle de sport. Je pratique assidûment et régulièrement, mon corps le sent et me récompense. J’ai du coup inclus la méditation dans mon quotidien, et suis très attentive à la dimension globale du yoga. Je chemine doucement, et cela me plaît. Beaucoup.

    Nous avons agrandi notre famille de chats, pour notre plus grand bonheur. L’heure des repas est sportive, avec quatre fauves qui chantent à qui mieux mieux pour avoir leur pitance… Et ne parlons pas du nettoyage de litières. 🙂 Ni des boîtes que l’on laisse quelques jours (semaines) dans le salon parce que l’un ou l’autre de nos petits félins l’a adoptée…

    Mes mots pour 2021: balance-serenity-trust. Parce que la langue du yoga c’est l’anglais chez moi, du coup je n’arrive pas à penser dans une autre langue quand je suis sur le tapis… et la question des mots totems est venue pendant une discussion sur le yoga. 🙂 Je les répètre comme un mantra, chaque matin au cours de ma méditation, et parfois pendant la journée, quand je prends une pause “pleine conscience”.

    Un beau défi.

    Bonne année à vous tous.

    • Répondre Marjoliemaman 20 janvier 2021 à 15 h 54 min

      Waouh, quelle année en effet et comme tes enseignements sont inspirants. Merci pour ce beau partage.
      Ta trinité de mots sonnent bien à mes oreilles, belle exploration à toi.

  13. Répondre agathe 12 janvier 2021 à 14 h 23 min

    Merci pour cet article ! Un bilan de 2020 ? j’ai l’impression d’avoir vécu 100 vies en une année. La fin de ma grossesse, en étant dans un état de fatigue de malade, mais avec la visite de ma mère, de ma soeur, de mon frère qui m’ont fait du bien au moral (et une sortie d’anthologie à Ikéa pour la chambre du bébé). Puis le covid et la peur que mon conjoint ne puisse pas assister à l’accouchement, et heureusement il a pu être là. Un accouchement médicalisé au top, avec mon conjoint on a formé une super équipe, c’était génial. Puis six semaines de post partum confinés, en huit clos, sans pouvoir présenter mon bébé, sans voir personne d’autre que mon conjoint et sa fille. C’était horrible. Notre bébé qui ne s’endormait qu’après des heures au sein, vers 1h du mat, et la sage femme qui nous donne comme conseil de lui donner un bain avant. les relations avec mon chéri en prennent un gros coup, je me sens mal, délaissée, je n’ai plus d’identité, je suis perdue, à bout de fatigue, démoralisée. Puis s’ensuivent des hauts et des bas mais au cours de l’été, je vois ma famille, mes amis, je sors petit à petit la tête de l’eau. Je suis toujours en colère contre mon conjoint, mais je vais mieux. Et le retour au travail en septembre et surtout surtout, un stage de quatre jours sur le yoga pré et postnatal, dans le cadre de ma formation de prof de yoga. quatre jours que pour moi (à tirer mon lait à chaque pause, mais quand même). Mon bébé a six mois, je vais mieux. Et enfin, l’apothéose, des vacances de noël en famille, sans respecter les préconisations, parce que notre santé mentale à tous était plus importante que tout le reste. Avec mon chéri, ça va bien, avec mon fils, aussi. j’ai retrouvé mon dynamisme, ma joie, mes envies. Pour 2021, je n’ai pas posé d’intentions, mais peut-être savoir profiter d’instants en pleine conscience avec mon fils (sans être sur instagram), et renouer avec mon conjoint en nous accordant des moments en amoureux, et surtout garder l’humour et la prise de hauteur que j’arrive à avoir sur les choses, qui dédramatisent tout !

  14. Répondre Elolulu 12 janvier 2021 à 14 h 30 min

    Merci pour ce retour et pour avoir une vision positive de 2020. Pour mon mot totem 2020 ça avait été compliqué car en fait j’hésitais entre 2 (défi, et tranquillité) j’avais finalement choisi le 2ème car j’en avais envie, mais c’était bien des défis qui m’attendaient en 2020, c’est le cas de tout le monde mais mes défis n’étaient pas tous en lien avec la crise sanitaire, même si faire la maîtresse à mes enfants a été un gros challenge ! Cette année nous a bien bousculé, malmené et poussé dans nos retranchements, mais au final j’en retiens quand même de bons moments et je m’émerveille de la capacité de l’humain à s’adapter si vite et si bien. J’ai hâte de lire l’article sur le mot totem 2021 , le mien est déjà trouvé et il est venu tout seul comme une évidence.
    Et bien sûr bonne année 2021 !

  15. Répondre Céline / Shalima 12 janvier 2021 à 17 h 32 min

    Quel bilan et quelle année ! 2020 comme une charnière pour beaucoup d’entre nous… on s’en souviendra tous longtemps je crois. Mon bilan est aussi très positif et j’ai hâte de vivre 2021 pour connaître la suite de l’histoire ☺️
    Des bisous !

  16. Répondre Elo 13 janvier 2021 à 2 h 15 min

    Je n’ose pas le dire trop fort mais merci 2020 pour nous aussi !

    Cette année nous aura permis de sauter le pas de l’instruction en famille.
    Les enfants sont épanouis, les relations apaisées .. si on a avait su, on aurait commencé plus tôt

  17. Répondre Alinette 14 janvier 2021 à 9 h 24 min

    Une année 2020 beaucoup trop intense à mon goût (le combo télétravail + école fermée + mari au travail) avec pas mal de crises de nerfs de part et d’autre…mais entre ces “explosions” j’ai quand même appréciée cette année, avec ces petits moments simples et routiniers comme on aime, voir les enfants jouer dehors, faire de longues promenades, cuisiner dehors, …et des moments “collectifs” qu’on apprécie probablement cette année , le mariage de mon meilleur ami, un trek de 3 jours avec des inconnues devenues amies, et une escapade tous les 4 pour finir l’année dans un chalet enneigé savourer une douceur cocooning qui fait du bien <3
    Je crois que mon mot totem était "profiter" au sens d'apprécier ce qu'on a. On peut dire que l'année a été à cette image. Pour 2021 je dirais "ensemble" (fraternité, sororité, famille, coopération, … un fil directeur enrichissant)

  18. Répondre Bénédicte 14 janvier 2021 à 18 h 21 min

    Pas de mot totem pour moi, mais si je devais décrire cette année 2020 le mot serait “contrastée”.
    Comme tous le monde, le covid notamment et tout se qui en découle ont mis notre patience à rude épreuve (et à priori il va encore falloir prendre notre mal en patience un moment). Mais il y a eu aussi du très bon: mon mari a réussi à changer de voie professionnelle alors que ce n’était vraiment pas l’année favorable pour cela, nous avons accueilli un chiot dans notre maison (entre 2 confinements), j’ai réussi à suivre des formations et à évoluer du coup dans mon poste, ma grande a commencé un traitement ophtlamo pour freiner l’évolution de sa myopie assez contraignant mais auquel elle réagit bien… Du coup le bilan de cette année 2020 comprend pas mal de positif, mais j’aimerais bien du coup que l’année 2021 soit plus apaisée:-)

  19. Répondre Aube2411 15 janvier 2021 à 9 h 22 min

    Coucou Marjo !
    Alors, mon mot totem 2020 était “étincelle”. J’avoue que je le trouvais très beau mais je ne voyais pas trop où il allait me mener, ni ce qu’il pouvait réellement dire…
    En janvier, nous avons fait une jolie après-midi solidaire pour un petit garçon du village. Ce petit bonhomme était malheureusement atteint d’un neuroblastome et nous voulions témoigner notre soutien à sa famille et leur permettre de souffler financièrement, au moins temporairement (entre l’arrêt de l’activité professionnelle des parents, les aller-retours à l’hôpital, les parkings… je pense sincèrement que ces familles devraient pouvoir ne pas se poser de questions sur ce sujet là, mais c’est bien souvent un problème supplémentaire ). La mobilisation des gens, même venant de loin, nous a surpris, bien au-delà de ce qu’on imaginait ❤️
    Février a tristement vu partir ce petit guerrier. Je me souviens d’un coucher de soleil comme j’en ai rarement vu ce soir là…
    En mars, in extremis, nous avons pu fêter les 90 ans de ma Mamie ❤️❤️❤️ (dernier week-end avant le confinement !). Un aller-retour express en Bretagne, un week-end à papouiller mon neveu d’amour (10 mois à ce moment là et du portage +++), des retrouvailles avec les cousins, oncles, tantes… Et voir ma Mamie entourée, c’étaient de merveilleuses étincelles ✨✨✨. Juste une grosse engueulade avec mon frère, devant mes enfants et mon neveu, qui aura refait surgir de très vieux souvenirs difficiles
    Et puis le confinement, le travail à fond les ballons pour moi (infirmière Puéricultrice en Néonat) et pour mon conjoint (formateur en MFR qui s’est chargé de mettre en ligne plein de ressources pour son établissement). L’envie, le besoin, encore + viscéral que d’habitude de protéger nos tout-petits patients quand certains médecins voulaient restreindre l’accès du service aux parents, des visios avec certains parents confinés chez eux car suspects d’être contaminés et personne ne voulant les tester (en Mars, c’était vraiment l’enfer pour trouver un labo qui voulait bien faire le test et qui avait le matériel pour). Voir leurs larmes pendant la visio et, enfin voir leur bébé ouvrir les yeux en entendant la voix de ses parents ❤️
    La tête dans le guidon, mes enfants un peu, beaucoup, laissés pour compte au démarrage qui ont réellement crû qu’ils étaient en vacances
    Une envie de partir se mettre au vert et découvrir les volcans d’Auvergne (dans notre région mais que nous ne connaissions pas) avec une copine et sa famille. Notre étincelle des vacances. Mon homme était moyennement enthousiaste, donc chaque famille est partie séparément, mais on a réussi à se retrouver à plusieurs reprises et les enfants ont adoré !!!
    Une rentrée mi-figue mi-raisin, un ras-le-bol qui guette, les problèmes liés à l’engueulade avec mon frère toujours non réglés et sous-jacent qui me pourrissent la vie.
    Heureusement, en octobre, un grand bol d’air vivifiant. Je m’étais inscrite durant le confinement à une formation portage, et voilà que je dois partir 4 jours seule à Toulon. J’en profite pour aller me tremper les pieds dans la mer , rester longtemps sur la jetée à prendre le vent en pleine face, sans masque, à respirer pour de bon quoi !!! Et que dire de ma formation ??? J’ai adoré, j’ai découvert les “coulisses” de la marque qui m’a amené au portage au tout début de ma 1ère grossesse, Love Radius (ex JPMBB), et j’ai ressorti mon écharpe chouchou et tous ses souvenirs ❤️❤️❤️. Ça a été une explosion d’étincelles !
    Au retour et en novembre, l’envie qui me revient de créer mon activité indépendante à côté de l’hôpital pour vraiment accompagner les parents comme il faut…
    Une autre étincelle, la prise de position d’Anna Roy qui milite pour “1 femme = 1 sage-femme” et qui dit “je suis maltraitante”. L’institution ne nous laisse pas beaucoup d’autre choix que de bâcler notre boulot, d’abattre en masse sans prendre en considération la personne et son individualité.
    Décembre et toutes ses lumières comme autant d’étincelles, des échanges avec des parents qui me font comprendre que je suis sur la bonne voie. Et l’illumination, je trouve le nom de mon activité en lien avec mon identité, ce sera “À l’Aurore de la vie” ❤️❤️
    Et sans oublier une jolie étincelle que je te dois, la découverte du Yoga Kundalini qui m’a, je pense, pas mal aidé à cheminer et à prendre du recul sur certaines situations en m’apportant de l’apaisement… Je ne connaissais pas le yoga, j’ai entraperçu la relaxation bio-dynamique qui m’avait bien plu également en mars, mais le Covid en débarquant a décidé que ce n’était pas pour moi
    Désolée pour ce pavé énorme, mais voilà mon bilan ! Merci pour tout ça Marjo et je vais partir en quête de mon nouveau mot pour 2021 Bises

Répondre à Laure Annuler la réponse