Lis ma vie

Des petits bouts de vie

IMG_5063Ce soir avec les enfants, j’ai fait une plongée archéologique dans les vidéos de mon téléphone qui attendent bien sagement que je les classe dans mon disque dur.

Nous avons erré sans but, juste avec le plaisir de retrouver ou de découvrir des images de notre passé. Alors que j’ai moi-même filmé la totalité de ces séquences, je ne me souvenais pas de la moitié d’entre-elles.

Nous sommes retournés à Banlieue-sur-Marne quand Petite Gavotte et même Fleur de Sel n’étaient que des “peut-être” et Kouign Amann a reconnu la déco, nous avons ri avec Fleur de Sel qui hoquetait de plaisir devant son frère, nous nous sommes attendris devant Petite Gavotte câlinée par ses aînés, nous avons littéralement pleuré de rire devant les deux grands pourtant si petits qui essayaient d’attraper leurs poules dans le poulailler flambant neuf et devant MMM que j’avais filmé en train de ronfler… Nous avons vibré et savouré les émotions.

Tous ces petits bouts de vie qui font la nôtre, cela ressemblaient à des bonbons. Pourtant, en les regardant, je me souvenais également de ce qu’il y avait autour. J’ai repensé aux moments difficiles. Les couchers impossibles et les crises de fureur de Kouign Amann, l’hôpital pendant 5 mois autour de la naissance de Fleur de Sel, les nuits sans sommeil de Petite Gavotte et mon impression de perdre pied. Ces moments difficiles, j’arrive désormais à y repenser sans avoir mal au ventre, sans frémir. Je sais qu’ils ont existé mais ils n’ont plus de prise et ce sont les souvenirs joyeux et attendrissants qui ont pris le pas et qui resteront gravés et ces vidéos en sont les quelques témoins.

Cette période de la toute petite enfance, tellement merveilleuse mais tellement exigeante (surtout quand on a 3 enfants en 4 ans et demi), est certainement l’une de plus belles de notre vie de famille. J’en avais conscience il y a 3 ans, je le sais désormais avec certitude.

PS : en commençant à écrire ce billet, je ne savais pas trop où je voulais en venir mais plus j’écrivais, plus je pensais aux billets du jour de Mentalo et de Lalie, que je vous conseille de lire. Il est un peu pour elles ce billet et pour plein d’autres femmes qui se reconnaîtront.

 

 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

10 commentaires

  1. Répondre anyo 17 septembre 2015 à 21 h 27 min

    C’est émouvant ce que tu dis là! Et ces instants complices autour de nos anciens petits bonheurs constitue une nouvelle richesse dans notre banque de bonheur !

  2. Répondre Ma smala et moi ... 17 septembre 2015 à 22 h 43 min

    On regarde régulièrement les photos (et surtout les vidéos) sur mon natel.

    Ce sont surtout les enfants qui sont demandeurs et moi, j’ai toujours le coeur tout chamallow 🙂

    Le plus drôle, c’est que parfois, on les revoyant tout petits, il faut bien qu’on se consacre pour savoir de qui il s’agit. Moi je suis sauvée parce que je me souviens toujours de ce qu’ils portaient comme vêtements, mais ce n’est pas le cas de Monsieur Mon Mari et cela donne droit à de sacrés fous rires 😉

  3. Répondre Lisbei 18 septembre 2015 à 5 h 59 min

    Merveilleuse capacité de notre mémoire a adoucir les souvenirs pénibles et à sublimer les autres … une chose que les ordinateurs ne sauront jamais faire …
    Bonne journée !

  4. Répondre Lucky Sophie 18 septembre 2015 à 8 h 05 min

    j’adore plonger comme cela dans les archives de mon téléphone, il n’a malheureusement pas assez de place pour que je puisse tout garder avec moi !

  5. Répondre charlotte 18 septembre 2015 à 8 h 33 min

    Effectivement, il ne filait pas la chouine! <3

  6. Répondre Cha 18 septembre 2015 à 10 h 12 min

    C’est drôle, j’ai cru un instant que c’était une photo de Petite Gavotte a qui tu aurais fait une couleur ^_^
    Merci bien pour cet article qui reflète parfaitement ce que je vis, sauf que je ne suis pas sortie de l’ornière puisque mon fils a 3 ans et ma fille 3 ans. Je me demande vraiment si j’aurais un 3ème enfant… Pourtant ce n’est l’envie d’une famille de 3 qui manque, mais plutôt de savoir si j’aurais l’énergie de recommencer tout ça. Pourtant comme tu le dis, à ces âges on vit des moments merveilleux avec nos enfants… Et d’autres cauchemardesques. La suite est-elle apaisée ?

  7. Répondre Marjibk 18 septembre 2015 à 10 h 52 min

    Qu’il fait bon se replonger dans ses souvenirs.
    Nous avons beaucoup de chance d’avoir toutes ces mémoires artificielles, pour nous remémorer des moments oubliés! Et nous prouver que nous sommes fortes et capables de déplacer les montagnes!
    Même si notre mémoire ne garde bien souvent que le meilleur, il est bon aussi de savoir regarder les étapes que nous avons su affronter!

  8. Répondre Sinnfael 18 septembre 2015 à 14 h 38 min

    A la magie des photos (je pense jamais à faire des vidéos LOL !) Ma seconde de 2 ans et demi adore chipper les photos qui trainent sur mon bureau (mon but étant de faire un album srap) … Je pensais aussi que la petite enfance commençait à être derrière nous, et finalement, on va y replonger dans 8 mois ! Ca me fait flipper !!!!!

  9. Répondre Bene 18 septembre 2015 à 14 h 58 min

    Très beau post. Oui, les premières années de la petite enfance peuvent être difficile, mais tellement riches aussi! Je crois que toutes les périodes ont leur côté magique et leur côté noir 😉 mais c’est super que avec le recul c’est souvent le côté “magique” qui reste.
    Bon weekend

  10. Répondre The speculoos mum is a doula 18 septembre 2015 à 15 h 14 min

    Tes billets parlant de la toute petite enfance de tes enfants sont toujours tellement doux…
    Comme toi, je sors doucement de ces années-là et de 3 enfants en 4 ans 1/2… il y a eu beaucoup de fatigue, beaucoup de frustration, beaucoup de nuits pourries et pourtant je n’en garde que des souvenirs heureux. Je vois avec nostalgie les années “petits bébés” s’éloigner. Mais non, non non, pas de n4 😉 Maintenant, on va juste apprendre à profiter de l’autonomie qu’ils ont chacun à leur echelle.

    Très joli week-end à la marjolifamily

Répondre à Lucky Sophie Annuler la réponse