Maria

C’est pour elle que je voulais faire ce voyage à Porto. Quand je l’avais eue au téléphone en janvier pour les voeux, elle m’avait dit : « je suis vieille, ma fille, il faut que tu viennes, je voudrais tant te voir ». Et l’année d’avant, elle m’avait dit mot pour mot la même chose. Et l’année d’avant aussi. J’avais dit : « oui, Maria, j’aimerais bien, promis, je viendrais un jour ».

On ne trouvait pas le temps ou alors on n’avait pas l’argent au bon moment, on se disait « oui, oui, un jour » en sachant qu’on irait sûrement pas… mais depuis quelques années, ça me travaillait. Si bien que j’en parlais souvent à MMM. « Tu sais, j’irais bien voir Maria quand même. J’aimerais vraiment la revoir et qu’elle vous rencontre ».

En juillet, alors que je caressais une fois de plus le projet en discutant avec Tatania, la nouvelle amoureuse de TontonXav qui connaît bien le Portugal, tout a cliqué. MMM a découvert qu’il y a avait des vols Lorient-Porto, Tatania nous a donné ses bons tuyaux pour voyager là-bas et bim. En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, on avait réservé nos billets d’avion, notre voiture et notre airbnb.

C’était acté, pour les vacances de la Toussaint, nous irions tous les 5 voir Maria, ma nounou d’enfance. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Adieu, Roberta

photo-107

Ce matin, c’était le temps des adieux. Après 2 ans et demi de très bons et très loyaux services, j’ai dit au revoir à Roberta, l’auxiliaire de puériculture qui s’occupe de Kouign Amann à la crèche. Elle a pris le relais de Madame Perle mieux que je n’aurais pu l’imaginer ou même l’espérer. A croire que Madame Perle avait une sorte de soeur jumelle cosmique… Je me rends compte de la chance que nous avons eu de l’avoir à nos côtés durant ces deux ans et demi. Elle a toujours été là, dans les bons et les mauvais moments. Elle a toujours eu ce regard bienveillant et amusé sur Kouign Amann tout en sachant très bien lui poser les limites nécessaires. Et derrière son professionnalisme se cache une tonne d’amour pour ma pâtisserie maison, je l’ai bien vu. Quand j’étais à l’hôpital, je sais qu’elle a été le phare dans la vie de Kouign Amann tout comme Mamily ou Mamyvonne. Je sais qu’elle lui tenait la main pendant la sieste parce qu’il n’arrivait pas à s’endormir. Je sais qu’elle a fait tous les câlins qu’elle pouvait pour consoler ce petit bout de garçon de même pas 21 mois. Je sais qu’elle a vécu les mésaventures de nos vies en retenant son souffle et en croisant fort les doigts parce qu’elle aimait Kouign Amann et qu’elle nous aimait bien nous aussi. Je sais qu’elle aime aussi très fort Fleur de Sel parce qu’elle a eu peur avec nous et que la voir marcher et déambuler dans sa crèche la remplit de joie tout comme nous.

Aussi, ce matin Kouign Amann et moi lui avons offert un petit sac avec des cadeaux. Un beau dessin de Kouign Amann, des petits savons Roger Cavaillès et une petite carte où je lui disais merci de notre part à tous. Kouign Amann voulait lui offrir une bouilloire (ne me demandez pas pourquoi) mais je me suis dit que les savons, c’était moins encombrant. Roberta a tout déballé et quand je l’ai vu ouvrir la carte de remerciements, je me suis dit : vite, pars en courant avant de t’effondrer, espèce de fille sensible. Roberta a commencé à lire à voix haute. Je me suis accroupie pour embrasser mon fils et cacher mes larmes. La voix de Roberta s’est éraillée, elle ne pouvait plus lire. Mes larmes ont redoublé et je me demandais comment j’allais pouvoir lui cacher à part en partant à quatre pattes. Et je l’ai entendu renifler. Je me suis tournée vers elle, les yeux embués et j’ai vu de grosses larmes qui roulaient sur ses joues. « J’ai fait mon travail ». Non, vous avez fait bien plus, Roberta et vos larmes me disent que nous avons partagé une relation merveilleuse. Je suis fière d’avoir partagé l’éducation de mon Kouign Amann avec vous durant ces deux ans et demi. Adieu et merci, Roberta.

PS : la photo, c’est la carte postale choisie pour Roberta par Kouign Amann.

PS 2 : je pensais vous parler de ma première expérience face au feu et de mon manque total de self-control lors de l’incendie nocturne du scooter de MMM mais je vous garde ça pour plus tard… L’instant partagé ce matin est trop précieux pour l’entacher avec de mauvaises vibes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !