Cadeaux des 7 ans : un kit bonne nuit avec Hamac et mon dernier livre

2couche-lavable-hamac-de-la-naissance-a-3-ans-plus-d-erytheme-fessier_Fotor_CollageLe blog a donc 7 ans vendredi prochain alors j’ai décidé de vous proposer quelques petits cadeaux pour fêter ça !

Vous savez à quel point j’ai adoré mon expérience avec Hamac et j’ai rangé les couches lavables en usage quotidien quand nous avons dû réduire de manière conséquente notre espace de vie à cause des travaux. Je n’avais plus d’espace où stocker les couches sales et où les faire sécher une fois propres et je pensais surtout que Petite Gavotte serait propre beaucoup plus tôt. Là, on attend encore et toujours mais bon, visiblement ce n’est pas son timing à elle. Du coup, on teste quand même la culotte d’apprentissage de la propreté, je vous en parlerai bientôt. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Deux nouveautés chez Hamac

Après 18 mois de couches lavables, je peux vous dire sans hésiter que c’est vraiment une expérience que je ne regrette pas d’avoir faite.

Nous fonctionnons toujours de la même façon. Petite Gavotte est 100% en couches lavables chez Azzurra et le mercredi avec moi mais le week-end quand nous bougeons ou que nous sommes en vacances ailleurs c’est jetables. Même si j’ai de plus en plus de mal à supporter l’odeur chimique des jetables et que l’autre matin, l’une s’est littéralement délité et qu’il y avait du gel dégueu partout… Idem pour la nuit, elle est en jetable car question sommeil, vu que nous avons trouvé un équilibre, j’ai trop peur de changer les habitudes. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les couches lavables et la nounou

couches_hamac_TMACDans la série « couches lavables, mon expérience Hamac », il me parait important de vous parler de notre organisation avec Azzurra, la nounou (l’assistante maternelle comme on dit officiellement) de Petite Gavotte.

C’est Azzurra qui m’a parlé la première des couches lavables alors qu’elle s’occupait à l’époque de Fleur de Sel et que j’étais enceinte de Petite Gavotte. Suite à une réunion avec ses collègues concernant le nouveau rythme de ramassage de nos déchets (pour mémoire, on ne peut sortir nos déchets ménagers que tous les quinze jours et nous payons cher un forfait avec seulement 13 sorties de poubelles par an, toute sortie supplémentaire est facturée). Ce qui signifie une grosse galère pour les assistantes maternelles qui gardent des enfants pas encore propres. Je vous laisse imaginer mentalement ce que les couches de trois enfants gardé 4 ou 5 jours par semaine peuvent représenter sur un mois…

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

La nouveauté de Hamac, la T.MAC

Lors de mon escapade parisienne en juin, j’ai eu la chance d’aller faire un tour au QG de Hamac (fournisseur officiel des couches lavables de Petite Gavotte). Là, j’ai eu la démonstration en exclusivité mondiale (ou presque !) de la nouveauté Hamac, une nouvelle couche lavable : la T.MAC (prononcer « timac »).

Portée, la T.MAC ne se différencie pas d’une Hamac classique, regardez le coloris vert amande porté par Petite Gavotte en taille M :

photo-398.JPG

(oui, elle veut monter partout, c’est mon souci du moment)

photo-5.JPG

(Oui, elle veut tout ouvrir, c’est mon autre souci du moment)

photo-399.JPG

(Ah, si, la seule différence extérieure, c’est que l’étiquette de la T.MAC est verte fluo. Gniiiiii, trop choupi !)

 

L’astuce, puisqu’il y en a une évidemment, est simple et pourtant elle faut une vraie différence. La couche n’est plus en deux parties (culotte et insert) mais en trois parties : culotte, hamac et insert. En fait, la culotte et le hamac ont été désolidarisés pour un change plus facile et plus hygiènique. Le plus simple est que vous regardiez cette vidéo explicative très bien faite

J’ai donc testé avec Petite Gavotte cet été et en ce mois de rentrée. Je prépare comme d’habitude mes couches à l’avance. Avec la T.MAC, j’insère le hamac (aussi appelée nacelle) grâce à ses T.bar en forme de T (d’où le nom T.MAC) dans la culotte puis je mets mon absorbant/insert et le voile de protection.

photo-400.JPG

Quand je change ma fille, je garde la culotte pour le change suivant, j’enlève le hamac avec l’insert dedans et je les mets dans ma « poubelle » à couches lavables en attendant la prochaine machine (qui aura lieu dans les heures qui suivent puisque la machine tourne une ou deux fois par jours à la Nourserie). Je remets donc la culotte à ma fille avec un nouveau hamac, un nouvel insert lavable et un nouveau voile de protection. Pour le lavage, je mets les culottes et les hamacs à 40° et les absorbants à 60°. Et hop, tout sèche hyper vite.

Ce qui change pour moi, c’est que je ne lave plus la culotte systématiquement. Avant, même avec un pipi, je devais au minimum rincer la culotte et attendre qu’elle sèche. Là, elle reste bien au sec, seul l’insert et le hamac sont mouillés. Du coup, moi qui tournait avec huit culottes, j’estime que trois me seront suffisantes pour tourner tranquillement et ne pas me retrouver le bec dans l’eau. J’ai d’ailleurs commandé mon petit équipement supplémentaire et j’ai hâte de l’essayer sur la durée car pour le moment, je ne fais que deux changes avec le matériel T.MAC offert par Hamac. La marque conseille une culotte pour deux ou trois T.MAC (qui est en fait aussi le nom du hamac/nacelle), c’est ce que je vais essayer également.

J’avais un peu peur que les T.bar n’entravent Petite Gavotte mais elles sont très souples et j’ai testé contre ma peau, on ne les sens pas. Pour le moment, j’ai encore un peu de mal à mettre les barrettes dans la culotte mais je pense qu’il s’agit d’un coup à prendre (comme avec les biberons Tommee Tippee, au début c’est dur de remettre les tétines dans l’anneau et d’un coup, on prend le plis et c’est acquis). En revanche, pour enlever le hamac c’est d’une simplicité enfantine et on a moins les doigts dans le pipi/caca, ce qui n’est pas désagréable.

Du côté des inserts, il y a aussi du nouveau avec un absorbant lavable en microfibre poudré. La face qui va sur les fesses du bébé est de couleur rose poudré et son toucher est encore plus doux.

 

Méga bonne nouvelle : Hamac propose un code de réduction de 10% pour les 10 premières lectrices du blog qui souhaitent tester le kit de la T.MAC. Le code ? MARJOLIE10

Mais faites gaffe, l’essayer, c’est l’adopter !

 

J’en profite pour faire un petit point sur mon expérience Hamac depuis presque un an. Petite Gavotte est en Hamac (ou en T.MAC) à la maison mais quand nous sortons chez des amis ou en balade, je repasse aux jetables. Mais pour la gym du samedi matin, nous y allons en lavables et le mercredi, elle est en lavable également. Elle dort en jetable car comme elle dort BIEN, je n’ose pas changer quoi que ce soit ! Chez la nounou, elle est suivant les périodes (suivant le nombre de selles, jusqu’à cinq par jour parfois, merci les dents) en jetables ou en lavables. On se met d’accord avec Azzurra et dès qu’il y a des selles trop fréquentes, on repasse aux jetables. A 13 mois, elle est toujours en taille S mais elle ne pèse pas encore 8 kilos. Les couches lui vont toujours bien en taille mais les pipis d’un bébé de 13 mois sont plus conséquents que ceux d’un nourrisson et les absorbants débordent. Du coup, la taille M est parfaite en T.MAC et nous opérons le grand changement de taille dès que j’ai reçu ma commande. Hamac m’a offert le kit en vert amande et j’attends avec impatience les coloris smoothie et azur qui sont également superbes.

Bref, nous naviguons entre le lavable et le jetable et ça me convient bien. Je suis ravie de ce mode de fonctionnement. Et c’est tellement agréable de ne pas avoir à vérifier qu’on a assez de couches pour finir le week-end puisqu’on a toujours des couches sous la main. J’ai reçu plusieurs témoignages de lectrices qui ont tenté l’expérience Hamac et qui en grande majorité en sont très heureuses.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à poser des questions, j’y répondrai du mieux possible ou Laure de Hamac se fera un plaisir de préciser certains points. J’ai toujours en brouillon un billet sur notre manière de fonctionner avec la nounou, ça arrive bientôt (oui, je sais, en retard, en retard, hum).

Pour en savoir plus, vous pouvez également aller fouiller dans ma rubrique L’expérience Hamac.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Son premier maillot de bain

photo-324.JPG Petite Gavotte a fait plouf ! Cela faisait un bout de temps que j’avais envie de l’emmener à la piscine mais ceux qui me connaissent ou me lisent depuis longtemps le savent : je n’aime pas les piscines (municipales). Alors je reculais l’échéance. Et puis les grands Pin’s insistaient. Je disais oui et la veille je disais « non, la semaine prochaine, en plus on n’a plus on a pas de couches swimmer »… Sauf qu’Hamac m’a proposé de tester son maillot de bain bébé. Plus d’excuse valable.

Alors la semaine dernière, pendant que Kouign Amann récupérait de son appendicite, MMM, Fleur de Sel et moi avons emmenée Petite Gavotte à la piscine.

Elle ouvrait de grand yeux ronds, elle était à croquer dans son maillot de bain à froufrous couleur « smoothie ». Nous l’avons accompagnée tous les trois dans le bassin des bébés. Elle n’a pas trop aimé au début je crois pourtant l’eau était bien chaude. Elle tremblait même un peu de peur plus que de froid. Et elle s’est mise à jouer avec l’eau, me rappelant Kouign Amann au même âge. Elle a fini par s’amuser tranquillement avec les bulles qui jaillissaient dans un coin de la pataugeoire bien calée dans mes bras. Je me suis dit que j’étais bien bête parce que même si je n’aime pas les piscines (municipales), mes enfants les adorent et que moi ce que j’aime par dessus tout, c’est les regarder s’émerveiller et découvrir de nouvelles choses…

Après ce test aquatique, j’en profite pour vous confier mon sentiment sur le maillot de bain Hamac. Il est tout simplement canon. Il fonctionne comme les couches de la même marques dont je suis fan : une culotte et un insert lavable. Facile à mettre et à enlever. Il ne gonfle pas dans l’eau et ne fait pas de grosses fesses. La culotte sèche vite (plus vite que mon maillot à moi d’ailleurs). Le côté anti fuite est compliqué à vérifier mais une chose est sûre, Petite Gavotte était absolument adorable… Je valide, comme tous les autres produits Hamac d’ailleurs (il faudra aussi que je vous parle de leurs petites lingettes lavables). On a plus qu’à le tester à la plage (mais quand, punaise, quand ?).

En exclu pour vous, une photo du futur mannequin Victoria Secret 2030 (reste à lui apprendre à poser les pieds en dedans) :

maillot_bain_hamac.jpg

Petit plus : si ce maillot de bain vous plait, Hamac propose en ce moment une offre spéciale avec La vie de mon doudou (un livre personnalisé dont le héros est le doudou de votre enfant) : pour en savoir plus, cliquez sur l’image.

LVDMD-hamac.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Les couches lavables, ça fait des grosses fesses »

« Les couches lavables, ça fait des grosses fesses », c’est l’une des choses que j’entends presque systématiquement quand je dis que Petite Gavotte porte des couches lavables. Eh bien non. Pas avec des Hamac en tout cas. La preuve par l’image, enfin par les images.

Image-15.jpg

Le résultat est semblable à des couches jetables, pas besoin d’habiller mon bébé une taille au dessus, elle n’a pas du tout l’air d’avoir un gros popotin (contrairement à sa mère actuellement, hum). Les Hamac ont été un choix évident pour moi quand j’ai découvert qu’elles ne faisaient pas des grosses fesses parce que c’est vrai que c’était un des côtés qui me chagrinait quand je regardais la plupart des marques de couches lavables. Oui à l’écologie, oui au confort, oui au économie mais pas au détriment du look (minute « fashion victime »).

Perso, je craque complètement sur les mini-fesses de ma mini-fille (surtout en rose) mais c’est en toute objectivité, comme d’habitude.

PS : pour retrouver d’autres billet sur mon expérience Hamac, il vous suffit de cliquer sur la rubrique L’expérience HAMAC « couches lavables ».

PS 2 : bientôt un billet sur « les couches lavables et la nounou ».

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’entretien de mes couches lavables

Attention, sujet hautement important, certes qui n’intéressera pas toute la planète mais comme c’est une question qui revient souvent, je vais vous détailler ici comment je prends soin de mes couches lavables.

Pour mémoire, j’utilise des couches Hamac que j’adore vraiment de plus en plus, surtout depuis que miss Petite Gavotte est diversifiée, et qu’utilise aussi désormais Azzurra, la nounou de Petite Gavotte (mais ça sera un autre sujet). La couche est divisée en 3 morceaux : la culottes, l’insert lavables et le voile jetable.

Que fait-on du voile ?

Pour commencer, quand la couche est sale, j’enlève le voile protecteur et je le mets à la poubelle. Certains le jettent aux WC mais il parait que ça bouche les stations d’épuration, d’autres le lavent et le réutilisent en cas de pipi, moi, je le jette). Ensuite, je sépare l’insert de la culotte et je stocke tout ça dans mon cellier.

Comment je stocke mes couches lavables sales ?

Rien de plus simple, j’ai récupéré une vieille poubelle classique. Au fond, je dépose un coton imbibé d’huile essentielle d’arbre à thé qui a des vertus désodorisantes et antibactériennes (et en plus, j’adore l’odeur) et je stocke mes couches dedans. 48 heures au maximum sinon, ça commence à sentir le fennec. Je lave la poubelle régulièrement, un petit coup de jet d’eau et de Javel, je la laisse sécher et hop, elle retourne au turbin.

photo-224.JPG

Comment je lave mes couches Hamac ?

Les culottes : si des selles ont débordés, je les rinces à l’eau claire. Je fais attention à bien attacher les scratchs pour éviter les accidents (les scratchs sont très adhésifs et abiment les couches entre-elles) je les mets dans un filet fermé. Direction le tambour de la machine avec du linge en coton ou en synthétique clair ou coloré à 40°C avec une lessive liquide classique. Essorage 800 tours pour ne pas abimer le tissus « maillot de bain ». Pour les sécher, MMM m’a installé un petit séchoir électrique chauffant dans le cellier mais elles sèchent tellement vite que je ne l’allume pas.

Les inserts : je les lave à 60°C (mais 40°C suffisent) avec de Xtra en poudre (on conseille aussi la poudre Super U bio) avec le linge de lit ou les serviettes de toilettes ou les bavoirs des enfants. Je ne les détache jamais avant mais si ils sont tachés de selles, je les passe sous l’eau avant de les stocker dans la poubelle. Jusqu’ici, aucun insert n’a été taché durablement. Pour l’essorage, on conseille 800 tours mais j’ai déjà zappé et les 1600 tours de ma machine n’ont pas endommagé les inserts (ouf !). Il est aussi conseillé de les passer au sèche-linge pour améliorer leur absorption mais mon sèche-linge a tendance à « bouffer » les fibres donc je m’abstiens et je préfère les faire sécher à l’air libre surtout qu’ils sèchent très rapidement également.

Ensuite, une fois que tout est sec, je prépare les couches à l’avance en assemblant la culotte, l’insert et le voile pour qu’elles soient prêtes à l’usage.

Est-ce que ça me donne plus de travail ?

Sincèrement ? Non. Le linge d’une famille de 5 est déjà tellement gigantesque que je ne vois pas la différence. Je les lave au fur et à mesure et comme c’est en général 1 ou 2 machines par jour à la maison, les couches sont lavées régulièrement.

Comment décrasser les couches lavables ?

Au bout d’un moment, les inserts peuvent moins bien absorber, il faut alors les décrasser. Laure qui travaille pour Hamac et à qui je pose toutes mes questions (les bêtes et les moins bêtes) m’a donné cette recette que je n’ai pas encore eu besoin d’appliquer vu que mes inserts absorbent super bien mais je ne vais pas tarder car c’est bien de les décrasser tous les trimestre environ. Il faut mettre 2 cuillères à soupe de cristaux de soude dans le tambour et un verre de vinaigre blanc dans le bas à adoucissant sans ajouter de lessive supplémentaire. Lancer un cycle long coton à 60°C sans trop charger la machine. Laver ensuite une fois avec la lessive classique avant une nouvelle utilisation. Merci pour la potion magique Laure !

Si vous avez des questions sur les Hamac, n’hésitez pas à me les poser en commentaires ou à consulter cette page bien pratique ! Personnellement, je suis de plus en plus fan !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !