Recettes MIAM !

Gâteau au choco « maman pressée »

Avant (comprenez : avant l’arrivée de Kouign Amann), j’étais toujours speed. Et que je cours à droite et que je vole à gauche et que je repars à droite… Quand on a la bougeotte comme moi et qu’on aime faire 10 millions de choses en même temps, on fait quoi ? On ruse !
Autant vous dire que maintenant (comprenez : depuis que Kouign Amann est né), je ruse deux fois plus !

Un de mes trucs les plus utiles, c’est d’avoir une spécialité pâtissière. J’adore faire de la pâtisserie mais parfois, il faut savoir sortir le truc qui te prends 5 minutes à faire et 15 minutes à cuire, j’ai nommée mon arme secrète : le gâteau au choco « maman pressée ».
Genre quand on se lève en retard et que l’on doit aller déjeuner chez des amis et que Kouign Amann n’est pas encore prêt, son sac à langer est vide, MMM doit finir un truc pour le boulot, j’ai même pas eu le temps de mettre une pointe de mascara et qu’en plus, j’ai oublié que j’avais dit à nos hôtes « vous inquiétez pas, je m’occupe du dessert », et bien, ce genre de recette vous sauve et préserve votre couple. Oui, parfaitement car c’est évidemment le moment que l’on choisit pour s’engueuler… Mais on est beaucoup plus zen si on sait que l’histoire de gâteau peut vite être réglée !

Voilà donc cette recette magique :

– 200 g de chocolat pâtissier
– 4 oeufs
– 100 g de sucre
– 80 g de farine
– 100 g de beurre (je le préfère salé, ça donne un petit goût sympa)
– 1 cuillère soupe de fleur d’oranger

Préchauffez le four à 180°C.
On bat les oeufs, le sucre, la farine et la fleur d’oranger. On fait fondre (micro-onde sur décongélation, recette rapide, je vous le rappelle !) le chocolat et on y ajoute le beurre oupé grossièrement.
On mélange les deux mélanges.
Hop, le tout dans un moule à tarte beurré (j’ai pris cette habitude car à mes débuts, je n’avais qu’un moule, le moule à tarte, pour tout faire !) et on enfourne 15 minutes à 180°C, chaleur tournante si votre four le propose.

Pour que ça claque, ajoutez des confettis en sucre ou des vermicelles de chocolat colorés (des crottes de souris comme disent mon pote Ethan et sa cousine Manon).

J’ai tellement fait ce gateau que je ne mesure même plus les quantités. Il est toujours mangeable, parfois bon, parfois excellent mais jamais complètement râté.

Si vous êtes perspicace, vous trouverez cette même recette au dos des tablettes de Nestlé Dessert… Sauf que je diminue le beurre (salé) et que je mets de la fleur d’oranger…

NB : cette recette fonctionne aussi avec les papas et les célibataires (y’a pas de clivage par ici).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi