Fashion Mum

Vade retro vergetures !

Comme un certain nombre de femmes, j‘ai topé des vergetures en fin de grossesse… Les boules et c’est pas de savoir que ça arrive fréquemment qui me console. J’avais pourtant tout bien fait depuis le 3e mois : des crèmes (Mustella, Mercurochrome, Lancôme…) ou des huiles (Amande douce Biolane ou  spéciale vergetures de Weleda) deux fois par jour. Pourtant, elles sont arrivées en traîtres, attaquant toutes de front la même nuit. Un mois tout juste avant le terme, je me suis donc réveillée avec le ventre qui tirait et le mal était fait : des vergetures (oh mon Dieu, que je déteste ce mot !!!! ça me fait penser à végéter et à rature !) plein le bidon… J’en ai pleuré. J’étais tellement désespérée que Monsieur Mon Mari m’a proposé de m’offrir du laser pour les faire disparaître ( je sais, MMM est un ange). Trop glamour comme cadeau pour mes trente ans !

C’est pour ça que trois semaines après l’accouchement, je suis allée voir ma dermatho. « On va pas faire des miracles, surtout que comme vous allaitez, je ne peux pas vous donner la crème la plus efficace. Essayez le traitement, ça devrait les atténuer… un peu » me dit-elle devant mes yeux écarquillés par l’espoir.

Pas très encourageant mais bon, j’ai quand même envie d’y croire.

Voilà la prescription, pas besoin d’ordonnance et rien n’est remboursé !

– Ampoules Phytolastil de Lierac. Une ampoule sur les vergetures tous les matins. 26, 90 euros les 20 ampoules (gloups !) – hyper facile d’application, le produit est vite absorbé. J’utilise une demi ampoule chaque matin.

– Crème vergetures Triffadiane de CS Dermathologie – 17 euros. A appliquer en massage doux tous les soirs. Elle a plutôt intérêt à marcher cette crème car elle pue !

 

Bon, on croise les doigts, j’en suis à 10 jours de traitement. Il faut le faire trois mois minimum. Je ne pense pas faire un malheur cet été sur la plage !

Etre belle et maman, c’est un combat de chaque instant !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article suivant

Vous aimerez aussi